Accueil Chevrolet Callaway C16, une Corvette au meilleur de sa forme

Callaway C16, une Corvette au meilleur de sa forme

261
7
PARTAGER

2007_callaway-c16_01_250.jpg Les heureux propriétaires de Corvette C6 peuvent désormais faire préparer leur bolide par Callaway. Etant le seizième projet de véhicule du constructeur, elle prend l’appellation C16, et poursuit de façon efficace la longue histoire d’amour entre Callaway et la Corvette.

Une histoire jalonnée de véhicules exceptionnels et d’un joli palmarès en compétition. Une histoire qui débute en 1984 avec le projet C4 (sur base de Corvette C4 justement), qui culminera avec la célèbre Corvette Sledgehammer bi-turbo en 1988 et qui détient toujours le record de vitesse sur circuit avec 254.76mph (409.9 km/h). Viendrons ensuite, en 1992 les SuperNatural Corvette (C6). Callaway n’est pas non plus étranger à l’histoire de la Corvette en compétition, avec par exemple les 9ème et 11ème places au général aux 24h du Mans 1995, soit les 2ème et 3ème places dans leur catégorie GT2 (pour mémoire, la seconde voiture N°75 était pilotée par Robin Donovan, co-pilote de la Dodge Charger du Blog Auto au Le Mans Classic 2006 ;-). N’oublions pas non plus que le projet C15 n’est autre que la préparation des Corvette C6 FIA GT3.

Corvette Sledgehammer, un exemplaire produit
1988_sledgehammerLR.jpg

callaway_c12.jpgLa C16 est l’héritière directe de la C12, une évolution de la Corvette C5, conçue en partenariat avec IVM Engineering en Allemagne et qui transformait la Corvette en supercar. La C16 poursuit le même objectif.

Partant de n’importe quelle Corvette C6, qu’elle soit avec boîte manuelle ou automatique, coupé ou cabriolet, Callaway réalise cette transformation tant esthétique que technique. Le style poursuit dans le même esprit que la C12 avec laquelle les ressemblances sont nombreuses, surtout à l’avant. Les seuls éléments de carrosseries conservés sont situés au niveau de la cellule centrale (pare-brise, toit, portes). On pourra lui reprocher une certaine dose de plagiat de la Ferrari 599 GTB pour la partie arrière, montants et feux… Pour sa décharge, la C12 déjà disposait de ce type de montants arrière dès sa création en 1998…

De série, le V8 est porté à 560 ch en conservant sa cylindrée de 6 litres. En option, Callaway propose l’ajout d’un compresseur Eaton, qui pousse la puissance à 616 ch, avec naturellement avec des évolutions techniques plus poussés (soupapes, pistons, arbre à cames…). De quoi abattre le 0-100 en 3″9 et une vitesse maxi de 206 mph (331 km/h).

2007_callaway-c16_18.jpg 

Le freinage n’est pas touché de série, mais en option, les disques adoptent un diamètre de 355 mm (épaisseur de 32mm) pincés par des étriers à 6 et 4 pistons (avant / arrière), soit un ensemble plus adapté aux performances revendiquées.

2007_callaway-c16_15.jpg

Les jantes alu sont de diamètre 18 / 19″ (avant / arrière), mais il faut également faire appel aux options pour s’offrir les jantes 19 / 20″ en magnésium renforcé de fibre de carbone présentées sur les photos officielles… Suspension et embrayage sont également modifiés, en option… Le système fait appel un ensemble mis au point en partenariat avec Eibach et qui a la particularité de proposer divers réglages de carrossage ou de hauteur afin de les adapter aux usages sur circuit.

2007_callaway-c16_14.jpg

L’intérieur voit sa finition enrichie de cuir de qualité et d’alcantara et de sièges sport. Le client peut définir les coloris et les détails de finition à la demande, ainsi que les installations audio.

Avantage indéniable la C16 reste garantie par la garantie GM 5 ans / 100.000 miles, plus une garantie équivalente pour les éléments spécifiques Callaway. Elle est produite dans les trois usines du groupe, Connecticut et Californie, mais aussi en  Allemagne… En Europe, elle est distribuée directement par Callaway Compétition à Leingarten en Allemagne, et par Corvette Total, à Bonstetten en Suisse.

Le prix de base est fixé à 119.865$, et avec toutes les options (suspensions, jantes, freins, compresseur, intérieur cuir, sièges sport…), une préparation complète coûte environ 156.000 $. Un prix qui garanti l’exclusivité… de 1997 à 2004, seulement 27 C12 ont été produites!

Pour mémoire, voici les 16 projets de Callaway :

– C1 (1977 – 1984), fourniture de turbos en seconde monte pour véhicules BMW, Porsche, Audi, VW et Mercedes
– C2 (1980 – 1981), moteur HH Indy Car
– C3 (1983 – 1986), Alfa GTV6 TwinTurbo
– C4 (1987 – 1991), Corvette TwinTurbo, dont la fameuse Sledgehammer
– C5 (1988 – 1990), Aston Martin Virage et Aston Martin AMR1
– C6 (1992 – 1996), SuperNatural Corvette
– C7 (1993 – 1996), Callaway C7, premier véhicule de marque Callaway, pour la compétition exclusivement
– C8 (1993 – 2003), SuperNatural Camaro
– C9 (1994 – 1996), Callaway SS (sur base Chevrolet Impala)
– C10 (1996 – 1997), Corvette Ski Boat pour Malibu Boats
– C11 (1998 – 1999), Range Rover HSE
– C12 (1998 – 2002)
– C13 (1999 – 2004), Holden HSV
– C14 (1998 – 2005), Mazdaspeed Protegé
– C15 (2006), FIA Corvette GT3

2007_callaway-c16_01.jpg

2007_callaway-c16_02.jpg

2007_callaway-c16_03.jpg

2007_callaway-c16_04.jpg

2007_callaway-c16_05.jpg

2007_callaway-c16_06.jpg

2007_callaway-c16_07.jpg

2007_callaway-c16_08.jpg

2007_callaway-c16_09.jpg

2007_callaway-c16_10.jpg

2007_callaway-c16_11.jpg

2007_callaway-c16_12.jpg

2007_callaway-c16_13.jpg

2007_callaway-c16_16.jpg

2007_callaway-c16_17.jpg

2007_callaway-c16_19.jpg

 

Poster un Commentaire

7 Commentaires sur "Callaway C16, une Corvette au meilleur de sa forme"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
VLMdesigner
Invité

Jolie cette C16. Belle couleur et partie arrière qui font penser à la version Giugiaro de la Mustang. Pour la Sledgehammer, elle fait un brin Ferrari Testarossa, mais vite fait…

http://vlmdesigner.over-blog.com

sullpowaaa
Invité

***** d’anti spam !!!!!!!!!!

#################################

j’aime bien!

« Corvette Sledgehammer, un exemplaire produit »
-> il m’avait sembler en avoir vu une verte sur la couverture d’un vieux numéro d’Option Auto ?
Celle-ci est grise ?!?

« La C16 est lhéritière directe de la C12, une évolution de la Corvette C5 »
« C5 (1988 – 1990), Aston Martin Virage et Aston Martin AMR1 »

-> Gnnnéééééeee ????

Ah la C12 ! je ne me rappelai plus du « nom de code » exact,mais je me rappellerai toujours de ses feux d’opel tigra… (j’ai pas dit phare,chercher pas sur ces photos…)

sullpowaaa
Invité

quel abruti!

heureusement que je me relis !

j’ai confondu corvette c5 et callaway c5 !!!

euh et sinon la c15 est une évolution de la visa c’est ça ???

j’suis taré…

superstar
Invité

Je la trouve trop belle! L’avant évoque de belles sportives européennes (Aston, Jaguar mais aussi Elise) tandis que l’arrière me fait penser à une réalisation de Zagato.

La Sledgehammer a fort heureusement évité le tuning « Testarossa like ». Mais le logo du pare-choc rapelle celui de Nissan, alors que ce pare-choc lui même fait référence aux Pontiac de la même époque. Curieux mélange.

BBX
Invité
Depuis le 1er instant que j’avais vu cette C16 je l’ai trouvée splendide. Cet avis n’a toujours pas changé. La couleur est un peu flashi, mais qu’importe, elle est si exclusive, et si… je n’arrive même pas à trouver les mots. Et quand on pense qu’il y en a qui préfère acheter les Ferrari comme Mr tout le monde (surtout aux US pour Mr tout le monde !) ! Dommage qu’il n’y en ai qu’aussi peu de produites… Le prix ne pourra qu’augmenter au fil du temps. Dommage… Je suis très heureux d’apprendre que Ferrari a copié un préparateur américain… Lire la suite >>
wpDiscuz