Accueil Berlines Cadillac CTS, acte 2

Cadillac CTS, acte 2

128
12
PARTAGER

2008_cts_01_250.jpgEn lançant la CTS en 2002, Cadillac faisait un pari audacieux, celui de réussir sur un segment de marché qui ne lui avait jusqu’à présent pas vraiment réussi. La marque sortait en effet de l’échec de la Catera, une Opel Omega rebadgée Aujourd’hui, la nouvelle CTS naît sous de meilleurs augures, car la première génération fut un succès, et la marque Cadillac est en meilleure forme que jamais

La marque a en effet achevé une phase intense de lancement de produits (CTS, STS, XLR, SRX et nouvel Escalade la BLS n’est pas vendue aux Etats-Unis) et une reconstruction totale de son image. La marque est aujourd’hui redevenue marque de luxe numéro un aux Etats-Unis, entre autres grâce à la CTS.

A son lancement, le design de la CTS fût largement critiqué par ses formes extrêmes et brutes. Toutefois, au moment de faire les comptes, il semble aujourd’hui plus accepté et compte comme l’un des points forts pour les acheteurs du véhicule. Il est donc logique que la seconde génération poursuive dans la même voie. Toutefois, à l’instar de la STS, le style adouci les angles histoire de donner plus d’élégance. On retrouve les traits typiques de la marque, feux verticaux, troisième stop très intégré au design puisqu’il fait ici office de déflecteur de coffre, et un thème du V omni-présent La calandre prend de l’ampleur et le logo également. Au final, la CTS ne perd rien de son originalité et gagne même en crédibilité avec une allure plus mature et aussi plus musclée en raison de l’augmentation des voies de 5 cm. Elle sait maîtriser des dimensions avec une longueur de 4m76 et une largeur de 1m84, histoire de ne pas faire d’ombre à la STS. Il faut aussi savoir que la CTS est plus à son avantage en réalité qu’en photo, comme c’est d’ailleurs souvent le cas.

A bord, c’est une révolution. La planche de bord adopte des formes plus classiques que l’aspect très techno de la précédente. Ce n’est pas une surprise, le changement ayant été amorcé par la STS, puis le SRX l’été dernier. Des formes plus souples plus dans l’air du temps, accompagnées d’une finition en très net progrès. Les matériaux sont très flatteurs et on appréciera la partie supérieure des panneaux de portes et de la planche (parties foncées sur les photos) habillées de cuir. Ainsi, la CTS ne dépare pas face à ses concurrentes, qu’elles soient européennes ou asiatiques, ce qui n’était pas tout à fait le cas de la précédente…

L’équipement propose désormais des sièges chauffants et ventilés, un système audio Bose 5.1 avec 10 HP, fort de 300W et compatible iPod (prise Aux et USB dans l’accoudoir), un accès / démarrage mains libres, un démarrage à distance, un éclairage intérieur d’ambiance à LEDs, un éclairage adaptatif en virages AFL et un nouveau système de navigation avec écran tactile de 8 pouces.

Si la plateforme reste la même (GM Sigma), la CTS a vu ses trains revisités et largement affûtés au Nürburgring où elle fut souvent victime des photographes Coté mécanique, GM passe à l’injection directe sur son récent V6 3.6 VVT. Il gagne en puissance, de 258 à 300 ch et en couple, de 342 à 366 Nm. Il est proposé avec une boîte manuelle ou automatique, toutes deux à six rapports, mais surtout avec une transmission intégrale proposée en option. Le 3.6 standard reste également proposé sans changement.

Les pays hors Etats-Unis pourront bénéficier d’un moteur V6 2.8 de 210 ch et 263 Nm, avec les mêmes boîtes de vitesse, mais uniquement en version propulsion. Pas de diesel programmé pour l’Europe…

2008_cts_01.jpg

2008_cts_02.jpg

2008_cts_03.jpg

2008_cts_04.jpg

2008_cts_05.jpg

2008_cts_06.jpg

2008_cts_07.jpg

2008_cts_08.jpg

2008_cts_09.jpg

2008_cts_10.jpg

2008_cts_11.jpg

2008_cts_12.jpg

2008_cts_13.jpg

2008_cts_14.jpg

2008_cts_15.jpg

2008_cts_16.jpg

2008_cts_17.jpg

2008_cts_18.jpg

2008_cts_19.jpg

2008_cts_20.jpg

2008_cts_21.jpg

Poster un Commentaire

12 Commentaires sur "Cadillac CTS, acte 2"

Notification de
avatar
Trier par:   plus récent | plus ancien | plus de votes
Billou
Invité

Vraiment superbe ! Rien d’extravagant mais c’est tellement efficace.

Alfred - CoolBranding Marketing Consulting
Invité

Somptueuse !!!

GM a enfin formulé un langage esthétique pour exprimer le luxe automobile à l’américaine, positionnant ce modèle en alternative crédible des berlines allemandes.

L’intérieur en particulier est spécifiqueent américain et pourtant aussi accueilant que les références du luxe d’Outre-Atlantique.

Faut-il féliciter Anne ASENCIO pour son travail définition des identités de marques du porte-feuille GM ?

En cas de démamtelement de GM, CADILLAC est manifestement un des joyaux de la couronne (Avec CORVETTE, qui devrait devenir une marque de plein droit)

BIG CRIS
Invité
J’aime vraiment le nouveau style de Cadillac!!!, c’est très convainquant et avez-vous vu la calandre?!?! Cadillac a su trouver son propre style, ce qui les a mener à nous présenter, année après année des modèles ainsi que des concepts cars imposants, sportifs, et avec de la classe. On SENT le petit quelque chose ( mélange de luxe et de sport )que GM (Cadillac) a introduit dans tous ses modèles… et si vous n’êtes pas encore convaincus, allez sur google.ca et tapez Cadillac Sixteen et Cadillac Cien. Deux vraies merveilles. Cette marque a innové et s’est créé un style unique, tout… Lire la suite >>
Rick
Invité

Rien à dire. Une vrai personnalité, aucune faute de goût et une finition qui parait très proche des standards européens. Le problème, un réseau de distribution pas encore à la hauteur dans nos contrées et le manque de comparatif dans certains magazines face à des produits allemands pour la marque Américaine. Cela ne met pas en confiance le consommateur Français.

Fabrice
Invité

Enfin, l’intérieur est *aussi* à la hauteur ! (C’était déjà le cas de la mécanique/chassis et du style extérieur…). L’ensemble est très attrayant et a plus de personnalité qu’un Lexus, puisqu’on en parle…

Et proposer une transmission intégrale en option, ce n’est pas banal et ça mérite d’être salué.

wpDiscuz