par La rédaction

La Ferrari 308 GTS de Magnum aux enchères (elle aussi !)

Les anciennes gloires du petit écran sont décidément à l’honneur ces derniers temps ; aux côtés de la Ferrari Testarossa de deux flics à Miami, la 308 GTS de Magnum va elle aussi passer sous le marteau. C’est à la vente annuelle de Scottsdale dans l'Arizona que Bonhams proposera la célèbre italienne conduite par le détective à bacchantes. En revanche, ni les chemises hawaïennes, ni les réflexions teintées d'agacement d’Higgins ne sont fournies…

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Les anciennes gloires du petit écran sont décidément à l’honneur ces derniers temps ; aux côtés de la Ferrari Testarossa de deux flics à Miami, la 308 GTS de Magnum va elle aussi passer sous le marteau. C’est à la vente annuelle de Scottsdale dans l'Arizona que Bonhams proposera la célèbre italienne conduite par le détective à bacchantes. En revanche, ni les chemises hawaïennes, ni les réflexions teintées d'agacement d’Higgins ne sont fournies…

Conçue en 1980 pour remplacer la série Hawai Police d’état, la série Magnum P.I. met en scène le détective Thomas Sullivan Magnum IV (incarné par Tom Selleck), qui squatte non seulement la maison du romancier à succès Robin Masters, mais aussi sa Ferrari. Initialement, les producteurs souhaitaient que Magnum utilise une Porsche 928, mais le constructeur allemand a refusé d’équiper sa GT d’un toit ouvrant plus large pour que Tom Selleck puisse caser confortablement ses 1,93 mètres…

Durant la série, trois versions de la 308 ont été utilisées ; un modèle à carburateurs pour les deux premières saisons, la GTSi à injection pour les saisons trois et quatre, et enfin la Quattrovalvole pour les quatre autres. A chaque fois, une voiture était dédiée aux courses-poursuites, et une autre aux gros plans et scènes d’actions mineures.

Le modèle présenté d’ici deux jours à la vente est plus précisément une 308 GTS Quattrovalvole équipée du V8 3.0 litres, délivrant dans cette version américaine 235 chevaux. Elle a véhiculé Tom Selleck et sa moustache durant la cinquième saison de la série. A la fin de celle-ci, l’auto a été récupérée et repeinte par Ferrari, puis vendue à une dame californienne qui la conserva jusqu’en 1989, année où elle la céda à son actuel propriétaire.

Le compteur affiche à ce jour 36 000 miles (soit environ 58 000 kilomètres), et une grosse révision a été effectuée en 2015 pour un montant de 5 000 dollars. Seule entorse à l’origine, le système d’échappement d’origine a été remplacé par un homologue en inox confectionné par Tubi Style.

L’état général et le faible kilométrage peuvent amener à penser que la voiture a été uniquement utilisée pour les gros plans et les scènes d’action mineures. Un certificat établi par Ferrari North America atteste que la voiture a bien été conduite par Tom Selleck himself, et bien entendu, le carnet d’entretien ainsi que les factures sont fournies. Tout comme la trousse à outils ou la lampe torche qui faisaient partie de la dotation d’origine. Selon les premières estimations, la belle italienne pourrait être adjugée entre 150 et 250 000 dollars.

Pour le plaisir des yeux, la Ferrari de Robin Masters peut être admirée sous toutes ses coutures ici

Source : Bonhams

Illustrations : Bonhams

Pour résumer

Les anciennes gloires du petit écran sont décidément à l’honneur ces derniers temps ; aux côtés de la Ferrari Testarossa de deux flics à Miami, la 308 GTS de Magnum va elle aussi passer sous le marteau. C’est à la vente annuelle de Scottsdale dans l'Arizona que Bonhams proposera la célèbre italienne conduite par le détective à bacchantes. En revanche, ni les chemises hawaïennes, ni les réflexions teintées d'agacement d’Higgins ne sont fournies…

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.