par Elisabeth Studer

Yandex (Russie) gèle ses activités de conduite autonome aux US

Yandex Self-Driving-Car ( SDC), société russe œuvrant dans la technologie de conduite autonome - et appartenant au Google russe - a suspendu ses activités aux États-Unis, suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Yandex suspend ses activités aux Etats-Unis

La société Yandex a déclaré vendredi qu'elle avait suspendu les tests de sa flotte de robotaxi à Ann Arbor, dans le Michigan, et ne faisait plus de livraisons de services de restaurations avec ses robots Rover à six roues sur les campus universitaires à travers le pays.

"Notre flotte de test de véhicules autonomes à Ann Arbor est clouée au sol pour le moment, mais nous espérons reprendre les opérations à l'avenir", a déclaré un porte-parole à Automotive News .

Arrêt de partenariats avec Yandex

Yandex proposait notamment sur le territoire américain un service de livraison de produits alimentaires dans le cadre d’un accord avec Grubhub. Mais ce dernier a annoncé jeudi qu'il mettrait fin à son partenariat avec Yandex. Les deux sociétés avaient travaillé ensemble sur les campus de l'Ohio State University et de l'Université de l'Arizona.

"Nous travaillons avec nos partenaires du campus sur des options de service alternatives alors que nous nous éloignons de Yandex au fil du temps", a déclaré vendredi un porte-parole de Grubhub.

Yandex indique par ailleurs que les robots de livraison utilisés dans ces opérations seront transférés vers des emplacements situés en dehors des États-Unis où la société opère ou se prépare à lancer des livraisons.

Le véhicule autonome Rover : projet de robotaxi de de Yandex SDG

Le projet de robotaxi Robert était au départ  directement mené au sein de la société Internet russe Yandex, le Google russe. Yandex N.V. est une société multinationale principalement destinée aux utilisateurs russes et russophones, qui fournit 70 produits et services liés à Internet, notamment des services de transport, de recherche et d'information, de commerce électronique, de navigation, d'applications mobiles et de publicité en ligne

Le premier prototype sans conducteur a été lancé en mai 2017. À partir de 2018, un service fonctionnel a été lancé en Russie et des prototypes ont également été testés en Israël et aux États-Unis.

En 2020, le projet de conduite autonome a été transféré en une entreprise autonome créée à cet effet, portant le nom de Yandex Self-Driving Group (Yandex SDG).

Lancement des robots Rover en Russie en avril 2020

Yandex a lancé les robots Rover dans la banlieue moscovite de Skolkovo en avril 2020, en pleine pandémie alors que la priorité était accordée aux services de livraison, limitant les contacts.

Les services se sont étendus à la suite à la ville russe d'Innopolis puis à Ann Arbor, où Yandex avait déjà testé sept de ses robotaxis Hyundai Sonata, au printemps 2021.

Les Rovers se déplacent à environ 5 mph sur les trottoirs et sont équipés de caméras et de capteurs lidar. Bien que Yandex ait du personnel sur le terrain à Ann Arbor, la société pouvait contrôler à distance les Rovers via un centre de télé-opérations à Moscou s'ils se trouvaient dans des situations délicates.

Flotte de Toyota Prius et Hyundai Sonata

Parallèlement, fin 2021, Yandex comptait environ 170 véhicules autonomes dans sa flotte, lesquels ont parcouru plus de 14 millions de kilomètres à travers la Russie, Israël et les États-Unis.

Les véhicules autonomes sont basés sur des modèles de voitures produits en série, comme la Toyota Prius et la Hyundai Sonata. Chaque véhicule est équipé de quatre lidars, six radars et de 8 à 12 caméras. Depuis novembre 2021, Yandex utilise des lidars propriétaires. Les lidars semi-solides Yandex SDG peuvent  notamment reconnaître des objets jusqu'à 500 mètres.

Notre avis, par leblogauto.com

La « mésaventure » de Yandex aux Etats-Unis pourrait être suivie par de nombreuses annonces de même sorte, les entreprises russes devenant persona non grata au pays de l’oncle Sam.

On peut imaginer que des robots, de surcroît pilotés à distance,  ou des véhicules dotés de fonctionnalités de conduite autonome,  ne sont pas faits pour rassurer les autorités et les partenaires de l’entreprise. Une cyber-attaque voire une action volontaire opérée dans le but de s’insérer dans leur système informatique pouvant amener les véhicules à opérer des déplacements « à haut risque » , et à réaliser des courses folles … notamment, sur un campus universitaire.

Sources : Yandex, Automotive News

Pour résumer

Yandex Self-Driving-Car ( SDC), société russe œuvrant dans la technologie de conduite autonome - et appartenant au Google russe - a suspendu ses activités aux États-Unis, suite au conflit entre la Russie et l’Ukraine.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.