par Frederic Papkoff

Volkswagen, le 4 cylindres qui voulait se faire aussi petit qu'un bicylindre

La technologie de la coupure d'alimentation de certains cylindres en l'absence de besoin de puissance est déjà connue depuis de longues années. C'est toutefois la première fois qu'elle est appliquée à un moteur 4 cylindres, et c'est Volkswagen qui la proposera sur son 1.4 TSI dès 2012.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La technologie de la coupure d'alimentation de certains cylindres en l'absence de besoin de puissance est déjà connue depuis de longues années. C'est toutefois la première fois qu'elle est appliquée à un moteur 4 cylindres, et c'est Volkswagen qui la proposera sur son 1.4 TSI dès 2012.

Le fait de désactiver une partie des cylindres du moteur lorsque le besoin de puissance est moindre n'est pas nouveau. On se souvient de la Mercedes Classe S W140 dans les années 90, mais c'est en fait GM qui l'a exploité la première fois. C'était en 1981 sur la Cadillac Seville. Aujourd'hui, le système est surtout employé par Chrysler sur son V8 HEMI, GM sur certains de ses SUV ou pick-ups à moteur V8, ou encore par Honda dans certains modèles vendus aux Etats-Unis avec le V6 3.5.

Plus proche de nous, Audi vient de l'annoncer sur le V8 des S6, S7 et S8, ainsi que Mercedes sur la SLK55 AMG. Mais il n'a jusqu'à présent pas été employé sur de plus petits moteurs.

Volkswagen se jette à l'eau et prouve une fois de plus qu'il existe encore de la marge pour réduire les consommations des moteurs essence. Le constructeur allemand annonce en effet que dès 2012, le moteur 1.4 TSI sera doté de cette technologie, et répondra aux normes Euro6 (avec un avantage fiscal à la clé dans certains pays). Ainsi, à des régimes compris entre 1.400 et 4.000 tr/min 2 des cylindres peuvent être coupés, selon les conditions de conduite. Il faudra aussi que la demande en couple soit comprise entre 25 et 75Nm. Un besoin qui sera donc couvert par deux cylindres seuls. Sur le cycle d'homologation, le gain est évident, puisque les conditions d'application représenteraient environ 70% de la distance couverte...

Volkswagen ne donne pour le moment aucun chiffre précis quant à la consommation des divers modèles concernés, mais estime le gain à environ 0,4 l/100 km, et encore 0,6 l/100 km de réduction lorsque le système est combiné au Stop&Start. A la différence de ce dernier, c'est surtout lors de circulation à vitesse constante que les gains seront les plus importants. Le constructeur évoque 1 l/100 km de gain pour une circulation à 50 km/h par exemple, et précise que le bruit et les vibrations, problème caractéristique des bicylindres, sont contenus.

http://www.youtube.com/watch?v=jRPL5SwQ0s0

Source : Volkswagen

Pour résumer

La technologie de la coupure d'alimentation de certains cylindres en l'absence de besoin de puissance est déjà connue depuis de longues années. C'est toutefois la première fois qu'elle est appliquée à un moteur 4 cylindres, et c'est Volkswagen qui la proposera sur son 1.4 TSI dès 2012.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.