par Thibaut Emme

Termes d'automobile : diesel ou gazole ?

On confond souvent les deux termes diesel et gazole. Pourtant, ils désignent deux choses différentes et l'un est même employé de façon impropre.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Le "carburant gras" est appelé de différentes manières, selon les pays, mais aussi au sein d'un même pays comme la France. Outre les appellations commerciales des pétroliers, on trouve du gazole (officiel), du gasoil du gas-oil, du diesel et même du diésel.

Sauf que si les trois premiers décrivent bien le carburant, les deux derniers viennent du nom propre de Rudolf Christian Karl Diesel, l'ingénieur qui a inventer le moteur à explosion "à huile". Cet Allemand, né en 1858 à Paris, invente en 1892 le moteur à allumage par compression (ou auto-inflammation). Le cycle thermodynamique de ce moteur porte le nom de son inventeur, le cycle Diesel.

Ces premiers moteurs, fonctionnaient au charbon pulvérisé, puis aux huiles végétales. Diesel lui-même parlait du moteur à huile. Désormais, nos moteurs diesel modernes ne peuvent plus tourner à l'huile, même fortement filtrée. Mais, les moteurs des véhicules construits jusque dans les années 80/90 le peuvent. Le carburant gasoil (en anglais) terme importé chez nous en gas-oil ou gazole ne sera créé qu'un peu plus tard.

Les moteurs Diesel fonctionnent au gazole

Le moteur à cycle Diesel est lancé commercialement à l'occasion de l'Exposition Universelle de 1900. Au début, il est réservé aux véhicules lourds. En effet, le cycle impose des contraintes importantes au moteur qui doit être renforcé pour ne pas éclater. Après la seconde Guerre Mondiale, la France le privilégie car c'est un "déchet" de la distillation du pétrole et il est moins cher. L'injection directe, puis injection directe à rampe commune transformeront cette motorisation.

Revenons-en aux termes. Appelé "gas oil", le carburant devient "gasoil" en France, par anglicisme, après la Première Guerre Mondiale. Puis, ce "gasoil" (prononcé souvent "gazoile") est francisé en "gazole" en 1973, l'année du premier choc pétrolier (quand le gazole fut une première fois aidé fiscalement). Dans le même temps, le nom de l'inventeur devient une antonomase.

Derrière ce mot compliqué, se cache une notion de tous les jours : c'est quand un nom propre ou une marque devient un nom commun. Ici, le nom propre Diesel devient le diesel. On peut citer les Mobylettes (motocyclettes), les Frigidaires (réfrigérateurs), le Tarmac (macadam), un Escalator (escalier roulant), un Caddie (chariot de supermarché), un Tartuffe (personnage de Molière) ou même une poubelle (du Préfet Eugène Poubelle), . La rectification de l'orthographe de 1990 achèvera même l'oeuvre en ajoutant un accent : "diésel".

Désormais, le seul terme officiel reconnu en France est "gazole". Ce qui n'empêche pas tout le monde, nous les premiers, à parler de diesel. Dans les autres pays francophones, diesel est souvent officialisé et plus utilisé que gazole. Voilà, désormais, vous pourrez ne plus faire l'erreur au moment de faire votre plein de dies...pardon, de gazole.

Illustration : leblogauto.com

Pour résumer

On confond souvent les deux termes diesel et gazole. Pourtant, ils désignent deux choses différentes et l'un est même employé de façon impropre.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.