par Thibaut Emme

Pollution à l'ozone, circulation restreinte en Ile de France

La France métropolitaine connait un pic de chaleur qui s'accompagne d'une absence de vent. Les seuils d'ozone vont être dépassés dans plusieurs régions. L'Ile-de-France a décidé de mettre en place une circulation restreinte sur tout l'intérieur de l'A86.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

C'est la Préfecture de Police qui a fait l'annonce. "Hier, lundi 23 juillet 2018, la concentration d’ozone en Île-de-France a atteint 205 µg/m³, ce qui constitue un dépassement du seuil d’information et de recommandation qui est de 180 µg/m³. Airparif prévoit de nouveau un dépassement de ce seuil pour aujourd’hui, mardi 24 juillet, avec une prévision comprise entre 180 et 210 µg/m³ et demain, mercredi 25 juillet, avec une prévision comprise entre 190 et 220 µg/m³.

Ces trois jours consécutifs constituent un épisode de pollution persistant qui nécessite de prendre des mesures adaptées et graduées. Dans ce contexte, le préfet de Police, a chargé le Préfet Meunier, préfet secrétaire général de la zone de défense et de sécurité de Paris d’organiser une réunion avec les membres du collège des experts (Airparif, Météo France, DRIEE et ARS) et les représentants des collectivités (Mairie de Paris, Métropole du Grand Paris, Conseil régional, STIF et Conseils départementaux) afin d’examiner à nouveau la situation et les mesures à prendre.

En accord avec les élus, il a été décidé de reconduire les mesures restrictives suivantes, applicables depuis ce jour mardi 24 juillet à 05h30 jusqu’à minuit, ainsi que le mercredi 25 juillet de 05h30 jusqu'à minuit, et le jeudi 26 juillet de 05h30 jusqu'à minuit".

En conséquence, la vitesse est réduite de 20 km/h sur l'ensemble de l'Ile-de-France. Les véhicules de plus de 3,5 tonnes en transit doivent contourner par la N104 (alias la Francilienne). Mais, surtout, les véhicules Crit'air 4, 5 ou sans vignette sont interdits de circulation à l'intérieur de l'A86 (non comprise).

Des mesures d'accompagnement

Pour accompagner ces restrictions, un forfait à 3,80 euros pour la journée est mis en place par le STIF. Cela permet d'emprunter tous les transports en commun sur la journée. L'automobile n'est pas la seule sollicitée, les camions bien sûr, mais aussi l'industrie qui doit veiller à "Réduire le fonctionnement des installations fixes dont les émissions contribuent à l'épisode de pollution : s’assurer du bon fonctionnement des dispositifs de traitement des rejets COVNM et de NOx à l’atmosphère". Pas d'interdiction pour autant.

Tout l'est de la France, une partie du centre, la vallée du Rhône s'ajoutent à l'Ile-de-France dans les régions sous concentrations élevées à l'ozone (mais inférieures à 180 µg/m3 qui est le seuil d'information). Pour le moment, seule l'IdF a dépassé le seuil d'information et prend des mesures de restriction de circulation. La situation devrait s'améliorer dans les prochains jours selon les prévisions (restrictions ou non).

Pour rappel, l'ozone (O3) est un élément présent naturellement dans l'air, dans les couches hautes de l'atmosphère (la fameuse couche d'ozone qui nous protège des UV solaires). Mais, trop concentré, il devient nocif. C'est un polluant secondaire, c'est à dire qu'il est le fruit d'une réaction chimique entre polluants primaires. Ici, ce sont les fameux NOx qui entrent en jeu (émis par les diesel). NO2 et NO exactement. La réaction est activée par le soleil et les concentrations en ozone grimpent en absence de vent.

Pour résumer

La France métropolitaine connait un pic de chaleur qui s'accompagne d'une absence de vent. Les seuils d'ozone vont être dépassés dans plusieurs régions. L'Ile-de-France a décidé de mettre en place une circulation restreinte sur tout l'intérieur de l'A86.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.