par Thibaut Emme

L'Assemblée Nationale gèle les taxes carburants jusqu'en 2022

La hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019 avait déjà été annulée. Désormais, c'est toute la hausse prévue jusqu'en 2022 qui est annulée. Ecolo-quoi ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Théoriquement, au 1er janvier 2019, la TICPE (Taxe intérieure sur la consommation des produits énergétiques) devait augmenter de 2,9 centimes par litre pour l'essence et de 6,5 centimes sur le litre de diesel. Cela a été annulé par le Sénat à la demande du gouvernement suite à la mobilisation des "gilets jaunes".

Ici, ce sont les hausses suivantes qui sont aussi annulées. Pour rappel, d'ici 2022, le litre d'essence devait prendre 10 centimes de plus. Quant au diesel, une hausse de 6,5 centimes par litre en 2019, 2020 et 2021 devaient être complétée par une hausse de 3,3 centimes en 2022. Un total de 22,8 centimes de plus sur le diesel (hors TVA).

>> Lire aussi : La hausse des taxes carburants annulée pour 2019

Une incertitude mortifère pour la filière automobile

Si la hausse avait lieu aujourd'hui, le diesel, vendu environ 1,38 euro le litre, serait à environ 1,66 euro le litre. Plus cher qu'au moment du pic récent du prix du baril de pétrole. De quoi enfoncer les 2 euros le litre à la première "crisounette" pétrolière.

Exit donc la trajectoire des taxes jusqu'en 2022. Le diesel va conserver un peu plus son avantage fiscal par rapport à l'essence. Mais, ne vous réjouissez pas trop vite, ou ne grognez pas trop vite, la prochaine loi de finance pourra toujours remettre une hausse au goût du jour. Tout dépend comment elle sera présentée aux Français. La version "écolo" c'est rappé, plus personne n'y croit.

Pour la filière automobile, et les clients, ces coups de barre incessants ne sont pas une bonne nouvelle. En effet, les adaptations industrielles ne se font pas en 1 mois contrairement aux revirements gouvernementaux ces derniers temps. Retour en grâce du  diesel ? Surtout si on veut réduire d'un tiers les émissions de CO2.

Illustration : T. Emme / Leblogauto.com

Pour résumer

La hausse des taxes sur les carburants prévue en 2019 avait déjà été annulée. Désormais, c'est toute la hausse prévue jusqu'en 2022 qui est annulée. Ecolo-quoi ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.