par Thibaut Emme

La hausse des taxes carburants annulée pour 2019

Désormais on ne parle plus de moratoire de 6 mois ni d'une suspension mais d'une annulation pure et simple de la hausse de la TICPE prévue pour 2019.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

L'Elysée a fait savoir à France Info et BFMTV que la hausse était supprimée du projet de loi de finance 2019 (PLF). En clair, les 6,5 centimes par litre de diesel et 2,9 sur le litre de SP95/98, qui avaient été repoussés à juillet sont repoussés...aux calendes grecques.

L'information a par la suite été confirmée par le Ministre de la Transition écologique, François de Rugy. "Comme ça il n'y a pas d'entourloupe. Le président (Emmanuel Macron) je l'ai eu au téléphone il y a quelques minutes. Il m'a dit: 'les gens ont eu l'impression qu'il y avait une entourloupe, qu'on leur disait c'est une suspension mais hop ça reviendra après'".

En coulisse, il se dit que c'est l'Elysée qui a décidé de reprendre la main sur la question alors que du côté du Premier Ministre, après le "droit dans ses bottes" on avait - enfin - consenti à un gel pour 6 mois de la taxe TICPE ainsi que d'autres mesures.

Place à la concertation globale

La vaste concertation sur les impôts et dépenses publiques est bien entendu maintenue. De ce côté-ci, le rétablissement de l'ISF tel qu'il était jusqu'en 2017 n'est pas à l'ordre du jour. Le Président a d'ailleurs sèchement recadré certains ministres qui osaient émettre l'hypothèse d'un retour de l'ISF suite aux discussions à venir.

Est-ce que l'annulation de la hausse de la TICPE pour 2019 n'arrive pas trop tard pour calmer la situation ? Une partie des gilets jaunes a décidé que les mesures suffisaient pour "calmer le jeu". Mais, une autre partie s'est radicalisée et demande désormais un peu "tout et n'importe quoi". Le côté hétérogène du mouvement fait que les revendications sont diverses, voire contradictoires souvent.

Désormais, différentes catégories se sont jointes au mouvement, ou font leurs propres mouvements de protestation. La marche pour le climat, mais aussi le Téléthon ont lieu samedi prochain. Vont-ils être perturbés ou annulés face aux risques de débordements ? Réponse dans deux jours.

Illustration : BFMTV

Pour résumer

Désormais on ne parle plus de moratoire de 6 mois ni d'une suspension mais d'une annulation pure et simple de la hausse de la TICPE prévue pour 2019.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.