par Elisabeth Studer

Chine : camions diesel bannis au profit du fret ferroviaire

La Chine tire à boulets rouges sur les camions diesel. Surfant sur la « vague » occidentale bannissant ce type de carburant, Pékin souhaite restreindre l'extrême pollution observée dans les villes chinoises en soumettant ce type de transport à des contraintes environnementales très strictes. Histoire aussi de verrouiller son marché ?

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La Chine tire à boulets rouges sur les camions diesel. Surfant sur la « vague » occidentale bannissant ce type de carburant, Pékin souhaite restreindre l'extrême pollution observée dans les villes chinoises en soumettant ce type de transport à des contraintes environnementales très strictes. Histoire aussi de verrouiller son marché ?

Camions diesel vs fret ferroviaire

Un document publié vendredi par le ministère de l'Ecologie et de l'Environnement chinois indique ainsi que la Chine va durcir les normes sur le carburant et les moteurs, tout en axant sa politique vers le développement du fret ferroviaire et le renforcement des capacités de contrôle du gouvernement.

Aux termes d'un rapport publié le 1er juin par le Ministère de l'Écologie et de l'Environnement, la Chine avait d'ores et déjà fait part de son intention de mettre en œuvre sa réglementation la plus stricte jamais édictée sur les émissions de véhicules afin de réduire la pollution de l'air. Le rapport indiquait d'ores et déjà que le ministère allait étendre la supervision sur la qualité des produits diesel et des moteurs diesel et augmenter l'utilisation du transport ferroviaire dans les services de fret.

Objectifs très ambitieux

Le ministère se fixe ainsi pour objectif d'"augmenter significativement" le nombre de camions respectant les nouvelles normes d'émissions de CO2. La cible est on ne peut plus ambitieuse puisque Pékin souhaite que 90 % des véhicules circulant sur le territoire chinois soient en conformité avec la nouvelle réglementation d'ici à la fin de l'année 2020.

Les régions les plus polluées devront appliquer strictement les règles les plus avancées dès juillet prochain, précise encore le document.

Le gouvernement s'engage parallèlement à améliorer la qualité du diesel tout en agissant contre les carburants de mauvaise qualité.

Mesures protectionnistes ou écologiques ? Ou les deux à la fois ? Les camions neufs ne respectant pas les nouvelles normes environnementales n'auront plus accès au marché chinois.

Assainissement du parc de camions diesel

Certes, depuis 5 ans, Pékin mène une véritable "guerre à la pollution". Une politique qui a permis d'améliorer grandement la situation. Les niveaux d'émission restent néanmoins supérieurs aux objectifs du gouvernement dans les grandes villes du nord du pays.

D'après le rapport publié en juin dernier, les émissions des camions diesel, qui ne représentent que 7,8% des véhicules automobiles en Chine, sont responsables de 57,3% des oxydes d'azote et 77,8% des particules présents dans l'air dans le pays.

Yin Hang, directeur du département de recherche en politiques du Centre de contrôle des émissions de véhicules du ministère, a indiqué en juin dernier que la Chine avait retiré de la circulation plus de 20 millions de véhicules diesel anciens au cours des cinq dernières années.

En 2017, afin d'améliorer la qualité de l'air, les ports de Tianjin et de la province du Shandong ont interdit l'utilisation de camions diesel pour transporter le charbon dans la région de la mer de Bohai ;

Sources : Reuters, People Daily

Pour résumer

La Chine tire à boulets rouges sur les camions diesel. Surfant sur la « vague » occidentale bannissant ce type de carburant, Pékin souhaite restreindre l'extrême pollution observée dans les villes chinoises en soumettant ce type de transport à des contraintes environnementales très strictes. Histoire aussi de verrouiller son marché ?

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.