par Thibaut Emme

Carburants au plus haut, merci la TICPE

Les prix des carburants flambent depuis des semaines. On bat des records et on trouve même du carburant au-delà de 2 €/l. Mais pourquoi ? Sachant que le baril est largement moins cher qu'en 2014 par exemple ?

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Selon les chiffres hebdomadaires du ministère de la Transition écologique rendus publics hier, un litre de super SP95 se vend en moyenne à 1,7249 euro, le SP95-E10 à 1,6992 euro et le SP98 à 1,7854 euro. Quant au gazole, le litre était en moyenne à 1,6540 euro. On dépasse les records de 2018. Le gazole atteignait alors 1,55 €/l environ. En octobre 2018, on avait un baril de pétrole sensiblement dans les mêmes prix qu'actuellement.  Il n'est donc pas totalement aberrant que le prix à la pompe soit peu ou prou le même.

Mais, en 2014, on avait un baril au-dessus de 125 dollars. Pour autant, le gazole était entre 1,30 et 1,35. Par quelle "magie" a-t-on donc un baril moins cher et un gazole plus cher ? Déjà, le pétrole s'achète en dollar. Il faut donc tenir compte de la parité euro/dollar. En 2014, 1 euro valait entre 1,35 et 1,40 dollar. Le baril à 126 dollars s'achetait donc environ 90 euros. Le baril actuellement à 85 dollars s'achète à 75 euros (parité 1 euro vaut 1,13 dollar). La différence en euros est donc plus faible qu'on ne le pense.

La TICPE comme première fautive

Il faut aussi considérer l'inflation. 1 euro de 2014 vaut 1,07 euros de 2022 selon France Inflation. Les 90 euros de 2014 valent 96 euros de 2022. Un peu plus de 20 euros d'écart sur le baril et pourtant 30 centimes de plus à la pompe ! Si on regarde l'écart sur le SP95, il est plus faible, de 15 centimes environ. Alors ? Mystère ?

Eh bien, il faut regarder la fiscalité. La TICPE (Taxe Intérieure sur la Consommation des Produits Energétiques) a largement évolué. En 2014, il en coûtait 60,69 €/hl (ou 0,6069 €/l) pour le SP95. En 2022, c'est 68,29 €/hl. Par litre, hors taxe, il en coûte donc 7,6 centimes de plus. Soit 9,12 centimes une fois la TVA ajoutée.

Concernant le gazole, le TICPE est passée de 42,84 €/hl en 2014 à 59,40 €/hl en 2022. 16,56 centimes d'euros par litre de gazole, hors taxe. Cela donne 19,88 centimes par litre TVA comprise. On comprend déjà plus comment les prix des carburants crèvent le plafond. On ajoute des hausses de coûts de production et de distribution et on a la hausse que l'on constate malgré un baril moins cher qu'en 2014.

Hausse du barème kilométrique pour cible le coup de pouce

Pour donner un "coup de pouce" aux portefeuilles des Français, le gouvernement pourrait donc baisser provisoirement la TICPE. Mais, 1 centime de baisse, ce sont 500 millions d'euros par an qui s'envolent.

La piste choisie est de cibler (ie. restreindre) les baisses. Ainsi, le barème kilométrique qui sert à calculer les défraiements et abattements d'impôts sur le revenu va être relevé de 10%. Un moyen de restituer sous forme de baisse d'impôts une ou quelques centaines d'euros pour ceux qui roulent beaucoup pour aller à leur travail. Selon les estimations, 2,5 à 5,6 millions de foyers pourraient être concernés. Le coût pour l'Etat serait moindre qu'une baisse généralisée. Chose amusante, cette hausse de 10% pourrait aussi concerner les véhicules électriques.

Aller plus loin que le prix

Entre 2014 et 2022, le SMIC mensuel brut, selon l'INSEE est passé de 1 445,38 € à 1 603,12 €. 1,35 € représentait donc 0,093% du SMIC mensuel. En 2022, 1,65 € représente 0,103% d'un SMIC mensuel.

Le prix du SP95 (1,55 €/l environ) représentait 0,107% du SMIC mensuel de 2014. Cette année, les 1,72 €/l représentent 0,107% du SMIC mensuel de 2022. Une hausse en valeur brute compensée par la hausse du SMIC pour le SP95, mais pas suffisamment pour le gazole.

Si on rapporte au salaire moyen, il devrait être de 40 900 € cette année soit 3 408 € par mois. En 2014, il était de 36 124 € annuels, soit 3 010 € par mois. Si on rapport le prix du gazole au salaire moyen, on obtient 0,045 % en 2014 et 0,048% en 2022.

Sur le prix du SP95, cela donne 0,052% en 2014 pour 0,050% en 2022. Même constat, le prix du SP95 reste constant par rapport à ses salaires minimums et moyens. Il baisse même si on considère le E5 ou le E10, légèrement moins taxés. En revanche, le gazole, majoritairement utilisé par les gros rouleurs, a bien augmenté et ce n'est pas qu'une impression.

Illustration : leblogauto.com

Pour résumer

Les prix des carburants flambent depuis des semaines. On bat des records et on trouve même du carburant au-delà de 2 €/l. Mais pourquoi ? Sachant que le baril est largement moins cher qu'en 2014 par exemple ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.