Lancer le diaporama
WRC - Suède 2016 - ES10-ES16 : Ogier résiste à un incroyable Paddon 1
+5
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

WRC - Suède 2016 - ES10-ES16 : Ogier résiste à un incroyable Paddon

Nous avions laissé la caravane du rallye mondial sur des routes suédoises plus ou moins enneigées. Ogier semblait avoir une avance confortable, mais cela c'était avant le show Paddon.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Avec des températures redevenues négatives (-4° ce matin) les routes ont regelé et cela se ressent dans le rythme. Sauf qu'à ouvrir sur ce terrain, Ogier est défavorisé. Cela ne l'empêche pas de signer le meilleur temps de la première spéciale du jour, 3,9 secondes devant Mikkelsen. Paddon complète le podium de cette ES10. Suivent Meeke, Ostberg, Tänak et Neuville. Latvala a encore la poisse avec une crevaison à l'avant gauche. Il lâche plus de 1 minute mais bon, il était déjà à 16 minutes 30 de Ogier.

Mais le perdant dans cette ES c'est le Français de M-Sport Eric Camilli. Dans un virage lent la Fiesta est sortie et est partie en tonneaux. L'équipage est indemne mais la voiture est hors course.

Dans la deuxième spéciale, Ogier est lucide à l'arrivée : "Pas la même chose qu'avant. Je suis très heureux avec ma spéciale mais celle-ci était différente. On peut perdre beaucoup ici, spécialement par rapport à Hayden qui part bien plus loin derrière". En effet, la neige est là et les ouvreurs sont très pénalisés. Paddon va sans doute refaire son retard sur Ogier.

Cela ne manque pas. Mikkelsen est plus rapide, puis c'est Ostberg qui se porte en tête de la spéciale. Mais Paddon met tout le monde d'accord avec 23 secondes d'avance sur Ogier ! Qui va bien pouvoir déloger le Kiwi pour le scratch ? Et bien ce sont les deux perdants d'hier, Meeke et Latvala. Latvala signe le scratch devant Meeke et donc Paddon. Au général provisoire Paddon passe sous les 10 secondes de retard par rapport à Ogier qui va devoir résister.

Ogier pousse dans l'ES14 et semble très satisfait à l'arrivée. Mikkelsen s'est raté et à faire un tour dans le bas côté de la route. Il perd pas mal de temps et 25 secondes sur son coéquipier. Neuville, Ostberg, Sordo ou Tänak se cassent les dents sur le temps du Français. Paddon lui-même est derrière la Polo mais avec seulement 1,5 seconde de retard. C'est serré. Une nouvelle fois, Meeke puis Latvala signent de meilleurs temps. Nouveau scratch pour Latvala.

Dans l'ES16, la dernière du jour avant la super speciale ce soir (1,9 km), Ogier donne tout. D'ailleurs il passe près de la correctionnelle selon plusieurs sources avec notamment une longue dérive qu'il réussit à maîtriser sur la fin du virage en évitant la sortie de route. C'est le deuxième passage sur cette spéciale et la trace est faite. Cela se lit sur le chrono, il met 45 secondes à son temps du premier passage ! Il est même 8 secondes plus vite que Latvala qui avait remporté cette spéciale tout à l'heure.

Personne n'ira plus vite que Ogier qui signe le scratch devant Latvala, Mikkelsen Sordo, Neuville et Paddon. Au final de la journée et avant la super spéciale, Ogier a limité les dégâts et compte 15,9 secondes d'avance sur Paddon, 42 secondes sur Ostberg et 1 minute 7 sur Mikkelsen qui espère toujours le podium mais ce sera difficile. Tänak et Sordo vont se battre pour la 5ème place avec un avantage pour l'Estonien. Hening Solberg et Breen ferment le ban des WRC avant de trouver Evans sur WRC2, à la 9ème du général !

A noter que Neuville espérait pendant longtemps remporter le trophée Colin's Crest qui récompense le pilote ayant fait le plus long bond sur ce saut mythique. Il l'avait emporté l'an dernier avec 44 mètres et menait le classement avec 38 m cette année. Mais surprise, c'est une Fiesta R5 du WRC2 qui l'emporte ! Brynildsen saute à 45 mètres et bat même le record !

Outre la super spéciale de ce soir, deux spéciales sont au programme demain, mais l'issue est incertaine pour la première des deux. Ogier a donc pratiquement rallye gagné, en tout cas à 30 km de l'arrivée il a toutes les cartes en main.

Illustration : 1-WRC, 2-4-M-Sport, 3-Abu Dhabi Racing, 5-Hyundai Motorsport, 6-Sweden Rally

Pour résumer

Nous avions laissé la caravane du rallye mondial sur des routes suédoises plus ou moins enneigées. Ogier semblait avoir une avance confortable, mais cela c'était avant le show Paddon.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos