Credit Photo - Hyundai (HMSG)
par Thibaut Emme

WRC : Solberg et Hyundai c'est fini

Deux "fils de pilotes WRC", deux destinées. Si Kalle Rovanperä (fils de Harri) est devenu le plus jeune champion du monde à 22 ans et 1 jour, Oliver Solberg (fils de Petter) quitte Hyundai après une saison mitigée.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Les déclarations de Thierry Neuville résonnent différemment ce matin. En effet, le pilote Belge expliquait qu'Oliver Solberg devrait bénéficier d'une quatrième voiture pour pouvoir s'exprimer sans pression. Un peu comme Katsuta bénéficie de cela avec Toyota. Oui, mais voilà, Hyundai Motorsport en a décidé autrement.

On apprend ce matin que Oliver Solberg ne fera plus partie de l'escouade du constructeur coréen après cette saison 2022. Ce n'est pas une décision prise par Solberg qui se dit déçu de la situation mais respecte la décision de l'équipe. Hyundai a décidé de rester avec trois voitures seulement et doit donc prendre des pilotes expérimentés pour jouer les titres.

Pour autant, Solberg n'a pas été mauvais. Sur les huit épreuves qu'il a disputées, il a conquis une 4e place en Belgique, une 5e place en Nouvelle-Zélande et une 6e chez lui en Suède. Mais trois abandons c'est sans doute trop pour Hyundai. Solberg a pourtant apporté son écot aux points constructeurs en Belgique ou en Suède.

Julien Moncet (fils de Jean-Louis) Directeur de l'écurie Adjoint explique que Solberg a été d'une grande aide pour l'équipe cette saison, se montrant résilient et volontaire pour apprendre. Mais, l'écurie préfère donc miser sur des pilotes expérimentés.

Un WRC qui ne fait rien pour les jeunes

Et c'est un gros souci du WRC depuis des années. En effet, pour avoir des pilotes expérimentés, il faut qu'ils puissent rouler ! Avant, il y avait la possibilité de monter des teams privés ou semi-privés avec des budgets importants, mais jouables. Désormais, et encore plus avec les voitures hybrides de cette année (il n'y en a pas en occasion NDLA), monter une saison ou une demi-saison privée est impossible. Cela coûte "un bras".

Résultat, on a perdu des Martin Prokop, des Mads Ostberg, des Mikkelsen ou autres. Certains sont repartis en WRC2, sur certaines manches, d'autres comme Prokop font du rallye-raid, bien plus abordable. Le rallye mourra de cet entre soi.

Notre avis, par leblogauto.com

Les constructeurs comme Hyundai comptent en fait sur M-Sport (Malcolm Wilson et Ford) pour récupérer ces jeunes pousses et les aguerrir. En fait, il faudrait forcer les constructeurs à engager une 4e voiture de façon obligatoire. Cette quatrième voiture serait forcément dévolue à un "jeune" (moins de X années de WRC) et ne marquerait pas de point constructeurs.

Mais, est-ce la volonté du WRC et de la FIA ? Il ne semble pas. Toutes les mesures prises ces dernières années ont contribué à vider le plateau de la catégorie reine, tant en pilotes qu'en constructeurs. En 2010, il n'y avait que deux constructeurs officiellement inscrits (Citroën et Ford), mais 5 écuries jouant le championnat par équipe et des privés avec des Subaru. Ils étaient 19 pilotes à avoir fait au moins la moitié de la saison.

Cette année, 12 pilotes peuvent inscrire des points pour les 3 constructeurs et Katsuta se rajoute pour son compte personnel et l'écurie "Toyota Gazoo Racing WRT Next Generation". Avoir cette 4e voiture, qui ne marque pas de points pour l'équipe première, n'empêche absolument pas Toyota d'avoir le titre pilote et copilote dans la poche, et certainement le titre constructeur aussi. Chez Hyundai, il semble que l'on se cherche encore des excuses pour expliquer le nouvel échec de la campagne 2022.

Surtout, M-Sport n'a pas vocation à être la pouponnière des autres constructeurs puis se faire dépouiller ses talents ! Un peu de courage chez Hyundai !

Pour résumer

Olver Solberg n'a pas démérité cette année en WRC. Mais Hyundai décide de se recroqueviller sur des pilotes expérimentés et trois voitures seulement.

Pourtant il faut aguerrir les jeunes pilotes pour qu'ils deviennent expérimentés. La FIA et le WRC ont tout intérêt à forcer les écuries à avoir une 4e voiture pour les "jeunes" sous peine de péricliter rapidement.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.