par Thibaut Emme

WRC - ES1/ES13- RACC 2017 : Meeke devant, débandade chez Hyundai

Après une première journée de vendredi qui a vu Mikkelsen et sa nouvelle Hyundai i30 se porter en tête, ce samedi c'est Kris Meeke qui revient au premier plan du Racc 2017. Mais, pour le constructeur coréen c'est la Bérézina.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Après une première journée de vendredi qui a vu Mikkelsen et sa nouvelle Hyundai i30 se porter en tête, ce samedi c'est Kris Meeke qui revient au premier plan du Racc 2017. Mais, pour le constructeur coréen c'est la Bérézina.

La première journée du rallye RACC en Espagne est spécifique. En effet, les spéciales alternent asphalte et terre. Ainsi, ce n'est pas simple pour les pilotes tant en adaptation des voitures qu'au choix des pneumatiques.

Si pour les WRC tout débute bien, en WRC2 on compte déjà quelques abandons après quelques spéciales. Devant, les pilotes s'échangent la place de leader. Ostberg, Tänak, Mikkelsen, etc. Dans la dernière spéciale du jour, Latvala doit abandonner. Sa Toyota Yaris a subi un choc et le système de lubrification est hors-service. L'abandon sera même définitif, pas de rally 2 ce samedi. Les écarts sont faibles, les 7 premiers se tiennent en 12 secondes.

Sordo et Mikkelsen abandonnent au même endroit

Justement, ce samedi, place à l'asphalte et uniquement l'asphalte. D'entrée de jeu Meeke se porte en tête. Il crée même un petit écart et compte 13 secondes après l'ES9. C'est là que les ennuis commencent pour Hyundai. Neuville commence à perdre la pression hydraulique et prend 30 secondes de pénalité. Heureusement c'est la mi-journée et le temps du service et des réparations.

Tänak reçoit une nouvelle boîte, la sienne donnant des signes de faiblesse. Mais elle n'est pas en spécification asphalte. L'Estonien va souffrir. Dommage, il est toujours placé pour la gagne ou le podium.

Dans l'ES12, alors qu'il pointait en 2nde position à 14 secondes de Meeke, Sordo casse sa direction. C'est l'abandon. Coup de théâtre, quelques minutes après c'est Mikkelsen, nouvel équipier de Sordo, qui s'arrête lui aussi, quelques mètres plus loin, direction cassée !

Meeke en tête, Ogier et Tänak à l'affût

Au final de cette seconde journée, Meeke est en tête devant Ogier à 13 secondes. Tänak montre que les M-Sport Fiesta sont en forme avec la 3ème place à 14,5 secondes. Hänninen qui a signé son premier temps scratch pointe à la 4ème place, à 34 secondes. Puis enfin Neuville qui sauve les meubles de la maison Hyundai.

Demain il reste 6 spéciales et 73 km environ. Est-ce que Ogier va mettre sous pression Meeke ? Ou bien va-t-il engranger de précieux points alors que Neuville est derrière ? Tänak qui est à 1,5 seconde d'Ogier va-t-il jouer sa chance ou va-t-il se ranger derrière le Français ? Et surtout la grande question, Meeke va-t-il faire une bourde d'ici la fin de ce rallye ou non ? Il peut signer sa deuxième victoire de la saison sur ce Racc 2017 et revenir dans le top 10 au général.

A noter que le 3ème pilote Citroën sur ce Racc 2017 est Al Qassimi qui n'est que 18ème à 12 minutes. Ainsi que la belle 10ème place provisoire du Français Camilli sur une M-Sport Fiesta WRC2.

POS#PILOTETEMPSDIFF PRÉC.DIFF 1ER
1.7K. MEEKE2:16:21.1
2.1S. OGIER2:16:34.1+13.0+13.0
3.2O. TÄNAK2:16:35.6+1.5+14.5
4.11J. HÄNNINEN2:16:55.1+19.5+34.0
5.5T. NEUVILLE2:17:14.3+19.2+53.2
6.12E. LAPPI2:17:43.2+28.9+1:22.1
7.14M. OSTBERG2:18:00.9+17.7+1:39.8
8.8S. LEFEBVRE2:18:21.8+20.9+2:00.7
9.3E. EVANS2:19:36.2+1:14.4+3:15.1
10.82E. CAMILI2:22:01.9+2:25.7+5:40.8

Illustration : Citroën Racing

Pour résumer

Après une première journée de vendredi qui a vu Mikkelsen et sa nouvelle Hyundai i30 se porter en tête, ce samedi c'est Kris Meeke qui revient au premier plan du Racc 2017. Mais, pour le constructeur coréen c'est la Bérézina.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.