par La rédaction

WRC : Ogier écrirait-il sa légende ?

Début octobre, en Grande-Bretagne, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia décrochaient une 44e victoire en carrière. Le quintuple champion du monde français serait-il en train d'écrire sa légende ?

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Début octobre, en Grande-Bretagne, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia décrochaient une 44e victoire en carrière. Le quintuple champion du monde français serait-il en train d'écrire sa légende ?

Le rallye de Grande-Bretagne aura-t-il marqué un tournant dans la dernière ligne droite du championnat du monde des rallyes 2018 ? On le saura à l'issue de la campagne qui ne compte plus qu'une seule manche. En Espagne, le week-end passé, le duo a effectué une nouvelle bonne opération en terminant deuxième derrière Loeb-Elena et Citroën mais devant Neuville et Tänak. Finalement, Ogier a repris les commandes du championnat.

Durant les deux dernières courses, Tänak (Toyota) semblait encore parti pour prendre le meilleur. La fin ne lui fut dans chacun des cas guère favorable. Neuville (Hyundai) quant à lui, alors qu'il était leader du classement provisoire depuis plusieurs rallyes, a fait part d'une certaine fébrilité.

Une configuration inédite

Si l'on fait exception de l'an passé, Ogier avait souvent eu l'avantage d'une monture supérieure à celles des autres, à l'exception notable de ces équipiers. Mais l'auto avait été développée sur mesure par lui-même. L'an passé, au volant d'une voiture semi-privée, il avait réussi l'exploit de terminer devant les usines. Répétera-t-il cet exploit une deuxième année de suite ? Cela avant de terminer sa carrière en rouge au volant d'une Citroën C3 qui peut, bien conduite, manifestement jouer le championnat.

Une chose semble certaine : sa gestion de la pression, des enjeux et de la fin de ce championnat - évidemment excellement secondé par Ingrassia - fait des merveilles, le tout dans le baquet d'une voiture mainfestement inférieure à la référence actuelle Toyota. Sébastien Loeb, en fin connaisseur, ne s'y est d'ailleurs pas trompé. C'est ainsi que l'on écrit sa légende. Il ne manquait en effet peut-être qu'une telle fin de championnat, dans de telles circonstance, pour faire d'Ogier une légende. Vivement l'Australie.

Photo : WRC

Pour résumer

Début octobre, en Grande-Bretagne, Sébastien Ogier et Julien Ingrassia décrochaient une 44e victoire en carrière. Le quintuple champion du monde français serait-il en train d'écrire sa légende ?

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.