par La rédaction

WRC Norvège Etape 1: Match à trois

La troisième épreuve du WRC qui se court ce week-end en Norvège constitue une première dans l'Histoire de ce sport. En effet, en un peu plus de trente ans d'existence, jamais le pays natal des frères Solberg n'avait eu l'honneur d'accueillir une manche comptant pour le championnat du Monde des rallyes. Pour cette première, les spectateurs Norvégiens auront eu droit à une première étape particulièrement indécise puisque les trois premiers au classement général se tiennent en seulement 17 secondes.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

La troisième épreuve du WRC qui se court ce week-end en Norvège constitue une première dans l'Histoire de ce sport. En effet, en un peu plus de trente ans d'existence, jamais le pays natal des frères Solberg n'avait eu l'honneur d'accueillir une manche comptant pour le championnat du Monde des rallyes. Pour cette première, les spectateurs Norvégiens auront eu droit à une première étape particulièrement indécise puisque les trois premiers au classement général se tiennent en seulement 17 secondes.

Très régulier, Mikko Hirvonen termine la journée en position de leader, 15 secondes devant son chef de file Marcus Grönholm. Deux petites secondes derrière le Finlandais, on retrouve la Citroën C4 de Sébastien Loeb, auteur de 5 scratchs sur 8 épreuves spéciales disputées aujourd'hui. Pourtant tout aurait pu se terminer dès l'ES1 pour l'Alsacien qui a tapé un mur de neige, laissant ainsi filer une poignée de secondes dans l'aventure. Heureusement pour lui, sa monture n'a pas été endommagée et il a pu repartir le couteau entre les dents pour remonter une partie de son handicap cet après-midi.

Derrière les "trois intouchables", Petter Solberg s'accroche à un peu plus d'une minute de Hirvonen. A la régulière il semble qu'il lui sera bien difficile d'offrir à son public le podium qu'il lui a promis au départ de l'épreuve. Sa quatrième place pourrait même être menacée demain par un groupe de trois furieux constitué de Toni Gardemeister (Mitsubishi Lancer), Gigi Galli (Citroën Xsara) et de son frère Henning (Ford Focus) tous trois se tenant par ailleurs en seulement 7 secondes.

Enfin, le dernier pilote en position de marquer un point est l'autrichien Manfred Stohl, une petite quinzaine de secondes devant la Subaru de Chris Atkinson. Pour en terminer avec les voitures d'usine, notons la peu glorieuse quatorzième place de Dani Sordo, décidément peu à l'aise dans ces conditions hivernales par rapport à son champion du monde d'équipier.

Classement général:

1. Mikko Hirvonen-Jarmo Lehtinen (FIN/Ford Focus) en 1h24'39"

2. Marcus Grönholm-Timo Rautiainen (FIN/Ford Focus RS) à 15"5

3. Sébastien Loeb-Daniel Elena (FRA-MON/Citroën C4) à 17"3

4. Petter Solberg-Philip Mills (NOR-GBRSubaru Impreza) à 1'01"5

5. Toni Gardemeister-Jakke Honkanen (FIN-Mitsubishi) à 1'20"2

6. Gigi Galli-Giovanni Bernacchini (ITA-Citroen Xsara) à 1'26"2

7. Henning Solberg-Cato Menkerud (NOR-Ford Focus) à 1'27"2

8. Manfred Stohl-Ilka Minor (AUT/Citroën Xsara) 1'56"9

9. Chris Atkinson-Glenn MacNeall (AUS/Subaru Impreza) 2'10"6

10. Jari-Matti Latvala-Miikka Anttila (FIN/Ford Focus RS) 2'24"6

 

Pour résumer

La troisième épreuve du WRC qui se court ce week-end en Norvège constitue une première dans l'Histoire de ce sport. En effet, en un peu plus de trente ans d'existence, jamais le pays natal des frères Solberg n'avait eu l'honneur d'accueillir une manche comptant pour le championnat du Monde des rallyes. Pour cette première, les spectateurs Norvégiens auront eu droit à une première étape particulièrement indécise puisque les trois premiers au classement général se tiennent en seulement 17 secondes.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.