par Thibaut Emme

WRC Monte-Carlo 2022 ES13 : Les Seb, et les autres

A quatre spéciales de la fin du rallye Monte Carlo 2022, Sébastien Ogier a fait le trou sur Loeb. Et derrière ? Plus rien ou presque.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Bon, le Monte Carlo est un rallye particulier où il faut savoir faire le bon choix de pneumatique, et des fois faire des paris. On avait laissé Loeb en tête hier avec Isabelle Galmiche. Mais, aujourd'hui, un mauvais choix de gomme les renvoie seconds, à 21 secondes du duo Ogier/Veillas. En fait, Ogier et Loeb se sont retrouvés à égalité de temps après l'ES10. Ensuite, l'écart restait sur les 5 secondes. Sauf que dans la dernière spéciale du jour, Loeb a tenté un coup de poker sur les pneus en partant en slicks. Ogier s'est calqué sur ce choix mais s'en est mieux sorti dans les parties glacées. Ce soit, il compte donc 21 secondes.

Derrière, ce fut la Bérézina ! Dans l'ES11, Evans est parti au large et a glissé sur un talus. Il a fallu interrompre la spéciale sous drapeau rouge et attendre que les spectateurs réussissent au pris d'une manoeuvre osée, à relancer Evans. 20 minutes de débours tout de même et un podium qui s'envole.

Avant lui, Tänak a connu un début de journée compliqué avec sa Hyundai i20. Plus d'une minute perdue dès l'ES9. Lefebvre (R2) qui avait déjà pris 30 minutes de pénalité car son équipe de reconnaissance a enfreint les règles de sécurité (visiblement ils sont plusieurs dans ce cas-là) a bu le calice jusqu'à la lie avec une roue arrachée suite à un contact avec un arbre dans l'ES10. ES10 toujours, Solverg s'est tanké dans un fossé...35 minutes à l'arrivée. Ouch. Les ennuis commençaient aussi pour Greensmith.

Pour Tänak, les crevaisons ont eu raison de son rallye dans l'ES11. Plus de roue de secours. Il prend 2x10 minutes pour les deux dernières spéciales du jour non complétée. Chez Hyundai c'est la soupe à la grimace avec un ennui d'amortisseur pour Neuville. Décidément cette i20 Rally 1 est à déverminer. Une bascule trop tard sur le programme 2022 est visiblement en cause. L'amortisseur finira par trouer l'aile avant droite dans l'ES12.

Deux Alpine A110 dans le top 20

L'ES13, dernière spéciale du jour, a aussi eu son lot de galère. Katsuta (Toyota) s'est sorti et a préféré jeter l'éponge (10 minutes de pénalité) plutôt que de rallier l'arriver avec plus de temps perdu. Rossel qui était 9e avant cette ES13 s'est mis dans un fossé. Rapidement aidé par les spectateurs, il perd près de 4 minutes. Mikkelsen a dû s'arrêter pour changer une roue et lâche plus de 2 min 40. Le Monte Carlo ne se laisse pas faire.

Devant, Rovanperä a signé deux scratchs et montre enfin son niveau. Avec les abandons, il est 4e ce soir et peut encore espérer un podium, mais pas à la régulière. Devant, il y a Breen, propre sans éclat. 1 minute 26 de retard sur Ogier. Et donc, Loeb à 21 secondes. Les deux Sébastien se tiennent en 21 secondes, et après...plus de 1 min 25. Le 5e, Greensmith, est à 6 minutes 33, devant Neuville à 7 minutes 44. Sans sa crevaison, Mikkelsen avec une Rally2 serait devant le Belge.

Soulignons l'exploit d'Astier sur Alpine A110 qui pointe à la 15e place et de Manu Guigou aussi sur l'Alpine, à la 17e place. Et en pure propulsion ! 5 spéciales, Evans, Ogier, Ogier, Rovanperä et Rovanperä...tous les scratchs pour Toyota.

Demain, 4 spéciales avec près de 70 km à parcourir en secteur chronométré. La dernière, Briançonnet - Entrevaux verra peut-être Ogier triompher une 9e fois "en Principauté", ou Loeb le rejoindre avec 8 victoires. A moins que Breen ne cueille les fruits d'une conduite propre ? A noter que Tänak abandonne définitivement.

Classement du Monte-Carlo 2022 après l'ES13

POSNumPiloteCopiloteEquipe / VoitureTempsDIFF 1er
1#1 S. OGIER B. VEILLAS GR Yaris Rally12:19:43.1
2#19 S. LOEB I. GALMICHE Puma Rally12:20:04.2+21.1
3#42 C. BREEN P. NAGLE Puma Rally12:21:09.1+1:26.0
4#69 K. ROVANPERÄ J. HALTTUNEN GR Yaris Rally12:21:46.9+2:03.8
5#44 G. GREENSMITH J. ANDERSSON Puma Rally12:26:16.9+6:33.8
6#11 T. NEUVILLE M. WYDAEGHE i20 N Rally12:27:27.2+7:44.1
7#20 A. MIKKELSEN T. ERIKSEN Fabia Evo2:29:20.3+9:37.2
8#27 E. CAIS P. TESÍNSKÝ Fiesta MkII2:29:42.7+9:59.6
9#28 G. MUNSTER L. LOUKA i20 N2:30:27.2+10:44.1
10#23 Y. ROSSEL B. BOULLOUD C32:30:57.3+11:14.2

Pour résumer

A quatre spéciales de la fin du rallye Monte Carlo 2022, Sébastien Ogier a fait le trou sur Loeb. Et derrière ? Plus rien ou presque.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.