Lancer le diaporama
WRC - Monte-Carlo 2016 - ES3-ES5 : Ogier reprend son bien, de premiers abandons 1
+3
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

WRC - Monte-Carlo 2016 - ES3-ES5 : Ogier reprend son bien, de premiers abandons

Hier nous avions laissé les concurrents du rallye de Monte-Carlo 2016 avec un Kris Meeke en tête sur sa DS 3 "privée" du team Abu Dhabi Racing. Aujourd'hui les concurrents sont dans le dur et Ogier repasse devant.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Comme depuis le début de ce rallye, retrouvons, en fil rouge, l'équipage Dubert/Pujol qui se lance en WRC3 et roule ici sur une DS3 R3 Max opérée par l'écurie AFC Racing. La première soirée de l’équipage Dubert/Pujol ne fut pas aussi évidente que cela. "Rouler en course dans la première spéciale avec 4 pneus thermo gomme c’était difficile", déclarait Vincent.

Son père, Jacques nous apportait quelques précisions sur ces premiers tours de roues sur un Monte Carlo, par ces mots : "Tant que l’on n’a pas vécu cette expérience de ce rallye très spécifique, on réagit un peu comme Vincent, c'est-à-dire avec beaucoup de retenue. Ainsi, aujourd’hui je pense qu’il pourra mieux tenir compte des corrections des notes par les ouvreurs et relancera plus rapidement après les passages glacés, qui sur les trois spéciales ne représentent que quelques 6 ou 7 kilomètres. De plus, il repart avec des thermo gomme dont il connait un peu mieux les réactions sur le sec".

Le programme de la journée de vendredi se concentre autour de Gap avec 3 spéciales à parcourir deux fois. Vincent Dubert nous présentera brièvement chaque spéciale.

ES3-ES6 : Corps – La Salle en Beaumont (14,65 km)

Vincent Dubert : Départ donné dans un village. Route d’une largeur moyenne, assez rythmée, avec quelques passages dans des villages. Pour finir sur une descente relativement rapide.

Sur cette première spéciale de la journée, Ogier et Meeke montrent qu'ils sont déjà réveillés et très proches en performance. Ogier remporte le scratch mais pour moins de 1 seconde. Tout le monde est sur des oeufs car une portion de plus de 1 km de la spéciale est verglacée. Les voitures arrivent en slicks et il faut alors redoubler de prudence. Latvala concède un peu plus de 2 secondes et pense que Sébastien et Kris sont trop rapides pour le moment. Mikkelsen est un peu plus loin, lui aussi roule prudemment.

Neuville est à 10 secondes pile avec la nouvelle Hyundai i20. Les réglages ne sont pas encore au top déclare le Belge et la voiture bouge beaucoup. Ostberg sur la Ford Fiesta ou Sordo sur la i20 sont les derniers à être en dessous de 1 seconde au km pour l'écart. Lefebvre et Camilli sont peu après. Les deux Français sont en apprentissage et visent l'arrivée avant tout. Deux qui ne la verront pas aujourd'hui c'est Kubica et Paddon.

Kubica est sorti très loin de la route, sans dommage pour l'équipage. Paddon de son côté a tapé une pile de pont de l'arrière et la i20 ne peut repartir pour aujourd'hui, là encore sans bobo pour l'équipage.

ES4-ES7 : Aspres les Corps – Chauffaye (25,78 km)

Vincent Dubert : Déport dans un village sur une route largeur moyenne. Assez rythmée. Avant de récupérer une route très large et extrêmement rapide.

Nous quittons cette route pour une partie entre les arbres, très étroite et sinueuse qui sera sûrement glacée. Et la dernière partie, la route se ré-élargie et le rythme redevient rapide avec un profil très vallonné et beaucoup de virages en aveugle.

Kris Meeke tient sa revanche et signe le scratch de cette spéciale. Ogier est à peine à 7 dixièmes. La bagarre est intense. Derrière eux par contre c'est un petit gouffre. Neuville est troisième mais à 10 secondes. Mikkelsen est 4ème et Camilli signe un top5 en spéciale, à 15,6 secondes de Meeke. Ostberg et Latvala perdent un peu plus de 15 secondes. Latvala avoue être trop prudent sur les parties verglacées mais surtout déclare ne pas vouloir aller chercher Sébastien Ogier sur ce rallye. Dommage non ?

Certains sont passés à côté de la correctionnelle comme Lefebvre qui fait un tête à queue mais sans rien toucher heureusement pour lui et son nouveau copilote Gabin Moreau. Ils sont 10èmes de la spéciale à 32 secondes. Sordo confirme les dires de Neuville sur la nouvelle i20 qui "bouge à peu près partout". Suspensions trop molles selon son diagnostic. A ce moment au général, Meeke est toujours en tête pour moins de 7 secondes mais tout change dans la spéciale d'après.

ES5-ES8 : Les Costes – Chaillol (17,82 km)

Vincent Dubert : Dernière spéciale de la boucle du vendredi, la plus haute en altitude. Cette spéciale commence par une route rapide et large, puis la route change de profil pour devenir plus étroite et bosselée. Il y a de nombreux villages à traverser. Vers l’arrivée, nous serons au point culminant de la spéciale, il faudra une nouvelle fois se méfier de la météo.

Ogier ne baisse pas de rythme malgré une roue un peu abîmée dans la spéciale précédente. Il signe une nouvelle fois le temps de référence et Latvala lâche une petite poignée de secondes. Mais c'est surtout Meeke qui concède un peu plus de temps et perd la tête du rallye. Il se montre toute fois très heureux de pouvoir se battre sur le fil du rasoir. Mikkelsen signe le même temps que lui et Meeke semble le seul "non VW" à pouvoir prétendre à la victoire en spéciale.

Neuville est 5ème mais perd encore plus de 10 secondes. L'écart se creuse. Ostberg, Camilli et Lefbvre sont autour de 15 secondes de retard. Les deux Ford se tiennent. Sordo en revanche est en dehors du rythme, il perd plus de 20 secondes. Au général, Ogier reprend donc la tête pour 1,5 secondes sur Meeke. Le duo infernal possède près de 40 secondes (!) d'avance sur Mikkelsen et plus de 53 sur Latvala qui est menacé par Neuville à 3 secondes derrière.

Suivent Ostberg, Sordo Camilli, Lefebvre et Tänak. Bouffier sur une voiture privée est à la porte du Top10, à 2 minutes 47. Derrière c'est la première WRC2 avec Elfyn Evans qui a totalement effacée son erreur d'hier puisqu'il est en tête de plus de 30 secondes. Il devance les Français Gilbert et Maurin. En WRC3, Veiby a un peu creuser l'écart sur le Français Berfa. Andolfi est 3ème, Dubert est 6ème à 4 minutes de Veiby.

Après la cinquième épreuve spéciale Vincent Dubert toujours un peu à la peine déclarait avec humilité : "C’est très compliqué pour un premier Monte-Carlo. On m’a toujours dit que c’était un rallye long, donc il faut accepter d’en prendre et attendre son heure". Néanmoins il s’accroche et entend faire mieux lors des seconds passages, tout en ayant un objectif primordial, à savoir terminer l’épreuve.

Cet après-midi on repasse dans les mêmes spéciales et avec la fin de la journée les températures pourraient fraîchir. Les concurrents sont néanmoins confiant pour ne pas avoir de surprises météo qui chamboulent tout comme le Monte Carlo sait pourtant en réserver.

Illustration : WRC sauf 2-3-4 Erik Agostinelli

Pour résumer

Hier nous avions laissé les concurrents du rallye de Monte-Carlo 2016 avec un Kris Meeke en tête sur sa DS 3 "privée" du team Abu Dhabi Racing. Aujourd'hui les concurrents sont dans le dur et Ogier repasse devant.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos