par La rédaction

WRC : Les premiers seront les premiers

Alors que les ordres de départ sont la source de toutes les polémiques en Championnat du Monde des Rallyes, Sébastien Loeb se rapproche de la victoire en Sardaigne en ouvrant la route depuis le départ. La seule tactique, c’est l’attaque et ça marche !

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

En Jordanie, Sébastien Loeb avait tenté de ralentir pour bénéficier d’une meilleure position de départ… Face à lui, Sébastien Ogier avait continué d’attaquer et avait fini par s’imposer.

En Sardaigne, situation inverse. Alors qu’Ogier ralentissait hier, Loeb continuait d’attaquer pour creuser l’écart. Aujourd’hui, il a su résister et débutera la dernière étape avec près de 30 secondes d’avance sur Mikko Hirvonen, deuxième.

Quatre spéciales, trente secondes, Loeb est confiant. « Une belle journée mais très difficile également. C’était difficile d’accepter de perdre du temps en ouvrant la route. 28 secondes, ce devrait être suffisant pour demain. Mais ce sera, sans aucun doute, encore difficile », disait le pilote Citroën à WRC.com.

Derrière lui, Mikko Hirvonen, Sébastien Ogier et Petter Solberg sont maintenant convaincus qu’ils se battront pour la deuxième place. Hirvonen est actuellement deuxième à 28,3 secondes. Ogier est 6,3 secondes d’Hirvonen et Solberg est à 4,9 secondes d’Ogier !

Derrière, aucun changement. Ostberg reste cinquième devant Sordo avec la nouvelle Mini. Après un abandon hier, Jari-Matti Latvala est reparti en Super Rallye. Avec de bonnes conditions, il a signé cinq meilleurs temps pour passer de la 45e à la 26e.

Le classement après l'étape 2

1. Loeb (Citroën)

2. Hirvonen (Ford) +28.3

3. Ogier (Citroën) +34.6

4. P. Solberg (Citroën) +39.5

5. Ostberg (Ford) +1.44.9

6. Sordo (Mini) +2.29.0

7. Tanak (Ford) +5.19.6

8. Hanninen (Skoda) +6.08.2

9. Wilson (Ford) +6.12.5

10. Al-Attiyah (Ford) +10.16.7

Pour résumer

Alors que les ordres de départ sont la source de toutes les polémiques en Championnat du Monde des Rallyes, Sébastien Loeb se rapproche de la victoire en Sardaigne en ouvrant la route depuis le départ. La seule tactique, c’est l’attaque et ça marche !

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.