par Thibaut Emme

WRC : Jean Todt veut plus de rallyes sur deux pays

Voilà une nouvelle idée de la part du Président de la FIA, Jean Todt. Il a en effet émis le souhait de voir plus de rallyes se dérouler sur deux pays.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

En soit, les deux premiers rallyes de la saison font déjà plus ou moins cela. En effet, le Monte Carlo passe par Monaco et la France (surtout la France d'ailleurs). Quant au rallye de Suède, il fait une incursion en Norvège. Mais le Président Todt a une idée derrière la tête, supprimer des rallyes en Europe pour intégrer au calendrier de nouvelles épreuves.

Pourquoi ne pas simplement ajouter des dates au calendrier ? Car les constructeurs ne veulent pas dépasser les 14 dates comme cette saison. Avec les sessions d'essais, cela fait une longue saison, surtout qu'elle est répartie sur différents continents.

Sauf que la FIA veut de nouveaux pays pour accueillir des rallyes, ou le retour de certaines dates historiques. Par exemple, le Japon et le Kenya devraient réintégrer le calendrier tout prochainement. Si ce n'est pas en 2020, ce sera en 2021. Il va donc falloir leur faire une place. Et du côté du promoteur du WRC, on se fiche pas mal des épreuves qui disparaîtraient.

L'Europe ? C'est dépassé !

Européens, sachez-le, vous n'êtes plus intéressants pour les sponsors selon la FIA. Les USA, la Chine, l'Afrique sont par exemple absents du calendrier et seraient de jolies destinations...pour les sponsors donc. Le nombre de dates étant limitées, on pourrait faire des alternances, une saison sur deux par exemple. Mais non, la FIA se dit "et pourquoi pas un rallye sur deux pays ? Cela contentera les grincheux".

Bon, on est prévenu, la Corse, la Sardaigne ou l'Allemagne vont sauter. C'est pratiquement certain. Cette saison, le WRC compte 9 dates en Europe (10 avec la Turquie), 3 en Amérique du Sud et 1 en Océanie (Nouvelle Zélande). D'ici 1 ou 2 saisons, on aura donc 5 à 6 rallyes européens maximum. La WRC suit la mauvaise pente de la F1 et va se couper de sa base de spectateurs, déjà bien malmenée.

Organiser un rallye sur deux pays ce n'est pas si simple. Sauf à déplacer les épreuves pour se rapprocher d'une frontière. En effet, pas question de faire une liaison de 500 km pour traverser la frontière et aller sur une ou plusieurs spéciales, ni de déplacer tout le barnum installé à chaque rallye. Sans compter que les organisateurs sont différents. Bref, cela ressemble plus à une excuse qu'à autre chose de la part d'un Président de la FIA qui n'a toujours pas digéré de ne pas avoir réussi à avoir une épreuve en Chine.

Illustration : FIA

Pour résumer

Voilà une nouvelle idée de la part du Président de la FIA, Jean Todt. Il a en effet émis le souhait de voir plus de rallyes se dérouler sur deux pays.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.