par Thibaut Emme

WRC - Australie 2016 - ES1-ES11 : à Mikkelsen la tête, à Latvala les problèmes

Dernière levée de cette saison 2016 du WRC, l'Australie accueille un nombre de participants restreints. L'écurie Abu Dhabi WRT (Citroën) n'a pas fait le déplacement et seules 9 WRC sont au départ. Il y a des points à prendre.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

La der de Volkswagen

C'est également la dernière apparition des Volkswagen Polo WRC officielles (mais elles seront en location l'an prochain). Avec le retrait de Volkswagen dès la fin de saison, c'est l'ogre de ces 4 dernières années qui s'en va. Le triplé pilotes est à oublier pour VW avec les mauvais résultats de Latvala tout au long de la saison, mais, Mikkelsen peut encore coiffer Neuville au poteau pour la 2nde place derrière Ogier.

Pour Latvala, cela se complique d'entrée de jeu avec une suspension abîmée. Après avoir perdu 27 secondes sur les 8 premiers kilomètres de spéciale, il est contraint de réparer et pointe en retard pour la deuxième spéciale. Mais la voiture est sur "3 pattes" et le Finlandais lâche les secondes par paquets de dix. Ogier, de son côté, ouvre la piste. Il balaie la terre pour les autres et ne peut rien faire le matin. Il doit regarder Mikkelsen et Paddon s'en donner à coeur joie.

Mikkelsen, intenable, profite du balayage d'Ogier

A la pause méridienne, Mikkelsen est en tête avec 14 secondes sur Paddon - qui adore ce rallye - et 20 secondes sur Ogier. Neuville, Ostberg, Camilli sont à 2 secondes du Français, Sordo un peu plus loin, puis Tänak à 37 secondes. Latvala, lui, a déjà 7 minutes 47 de retard.

L'après-midi s'annonce meilleur pour Ogier. On retrouve les spéciales du matin et la piste est balayée. Ogier reprend du temps à Paddon, puis Mikkelsen et signe enfin ses premiers temps scratch. A noter que Latvala a pu réparer à la pause et se maintient. Il ne perd que 6 secondes dans l'après-midi sur Mikkelsen. Tänak de son côté a vécu un épisode cocasse mais qu'il ne doit pas trouver amusant. Il a visiblement été victime d'un contrôle routier de la police australienne qui l'a fait pointer 4 minutes en retard au départ de la 10ème spéciale. 40 secondes de pénalité qui l'éloigne de Sordo et de la 7ème place.

Le podium du mondial en jeu

Après le premier jour, Mikkelsen reste en tête avec 15 secondes sur Ogier et 22 sur Thierry Neuville. Paddon est juste derrière à 1 seconde du Belge. Demain il y a 7 spéciales dont 3 super spéciales (moins de 2 km pour le spectacle NDLA). Il y a surtout deux passages dans LA grosse spéciale du jour Nambucca. Avec près de 51 km à parcourir deux fois, tout incident technique pourrait se payer très cher.

Pour l'instant Mikkelsen fait tout ce qu'il faut pour être vice-champion mais il doit compter sur une erreur ou un incident technique pour Neuville. Ogier, qui confirme discuter avec M-Sport mais aussi Citroën, aimerait finir en beauté ses 4 années avec Volkswagen avec une 32 ème victoire (sur un total de 39). Neuville est à la recherche de sa deuxième victoire de la saison. Paddon espère monter sur le podium mondial et briller près de chez lui.

Illustration : WRC

Pour résumer

Dernière levée de cette saison 2016 du WRC, l'Australie accueille un nombre de participants restreints. L'écurie Abu Dhabi WRT (Citroën) n'a pas fait le déplacement et seules 9 WRC sont au départ. Il y a des points à prendre.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.