par La rédaction

Le Rallye de France au piquet

Non, ce n’est pas un nouveau billet « contre » le Rallye de France. Une simple explication des mésaventures des pilotes lors des reconnaissances de l’épreuve française du Championnat du Monde des Rallyes qui a lieu cette semaine autour de Strasbourg.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Afin d’éviter une trop grosse pollution des routes qui avait été très vivement critiquée l’an passé, les nouveaux organisateurs du Rallye de France ont décidé de placer des milliers de petits piquets de 20 mm de diamètre en acier pour empêcher les pilotes de déborder des routes. Pas de cordes à prendre, pas de terre déplacée…

En quand un pilote arrive face à ces piquets… Que fait-il ? Il teste leur résistance. Avec sa Mitsubishi Lancer de reconnaissances, Sébastien Loeb est allé en tester plusieurs.

« Ce n’était pas une bonne idée ! J’en ai tapé quatre ou cinq et c’est passé. Mais ça n’a pas marché pour le suivant. »

La Mitsubishi s’est arrêtée avec une fuite du liquide de refroidissement d’huile…

Même chose pour son équipier Sébastien Ogier qui a perdu – lui aussi – un peu de temps en abandonnant sa Lancer avec une face bien endommagée : « Nous avons dû changer nos notes. Il y a des piquets en acier dans tous les virages. On ne peut plus couper ou alors il faudrait renforcer les voitures. »

Voilà qui va mettre une pointe d’incertitude au résultat du week-end ?

Et aussi :

Sébastien Ogier au service de Sébastien Loeb

Séance de qualification approuvée

Pour résumer

Non, ce n’est pas un nouveau billet « contre » le Rallye de France. Une simple explication des mésaventures des pilotes lors des reconnaissances de l’épreuve française du Championnat du Monde des Rallyes qui a lieu cette semaine autour de Strasbourg.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.