par La rédaction

La FIA remet la main sur le WRC

C’est une histoire qui avait débuté en 1997. Le Championnat du Monde des Rallyes entrait dans une nouvelle ère. Rebaptisé « WRC », le mondial des rallyes y gagnait une production TV globale et un nouveau format sous l’impulsion de Bernie Ecclestone et d’ISC. Tour à tour, Subaru, Ford, Toyota, Seat, Skoda, Peugeot, Hyundai, Citroën, Mitsubishi, Suzuki, MINI ont investi dans la discipline… Quinze ans plus tard, le système vient de s’effondrer.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

En 2000, David Richards rachète ISC qu’il revendra en 2007 à North One TV. La nouvelle entité, North One Sports, reprend une grande partie du système mis en place par ISC : de la production TV et… Beaucoup de difficultés à trouver des diffuseurs.

C’est une nouvelle histoire de gros sous. A la recherche de liquidités, North One Sports (détenteur des droits) avait été vendu à CSI de Vladimir Antonov. Depuis l’arrestation du Russe, les équipes de North One Sports cherchaient un repreneur. Plusieurs pistes ont été suivis, dont une au Moyen-Orient.

A dix jours du départ du Monte-Carlo, la Fédération Internationale de l’Automobile a pris une décision radicale. La FIA a préféré dénoncer le contrat le liant à North One Sports : « NOS a ostensiblement manqué aux obligations contractuelles du contrat. Contrairement à ce qui a pu être dit, aucune offre ferme de reprise d'une société n'a été présentée par NOS à la FIA mais uniquement quelques manifestations d'intérêt. (…) Ceci a placé la FIA dans une situation sans précédents à seulement dix jours du Rallye Monte-Carlo et elle devra maintenant prendre des décisions urgentes pour assurer le bon déroulement du Championnat. La FIA est en discussion avec plusieurs partenaires pour garantir la promotion et l'organisation de la discipline, notamment avec le calendrier, la retransmission télé, la production et la distribution, ou encore le parrainage des partenaires financiers. »

Quelle est la situation ?

La FIA va désormais chercher un nouveau promoteur pour le WRC. Eurosport Events devrait être choisi. D’ici là (sans doute le Monte-Carlo et la Suède), les organisateurs devront faire comme ils peuvent. Stage One (qui gère le timing et le tracking) débutera la saison. Une production TV sera assurée dans l’urgence, sans doute avec un premier soutien d’Eurosport…

Les Britanniques ont déjà lancé une grande campagne pour que les équipes de North One Sports soient intégrées à la nouvelle formation mise en place par Eurosport… Mais, à Issy-les-Moulineaux, on affirme déjà pouvoir faire mieux avec deux-tiers de personnel en moins !

Et aussi :

Mads Ostberg continue avec Ford en WRC

Citroën Racing : Yves Matton en super-commercial ?

Source : communiqué FIA

Photo : McKlein / WRC

Pour résumer

C’est une histoire qui avait débuté en 1997. Le Championnat du Monde des Rallyes entrait dans une nouvelle ère. Rebaptisé « WRC », le mondial des rallyes y gagnait une production TV globale et un nouveau format sous l’impulsion de Bernie Ecclestone et d’ISC. Tour à tour, Subaru, Ford, Toyota, Seat, Skoda, Peugeot, Hyundai, Citroën, Mitsubishi, Suzuki, MINI ont investi dans la discipline… Quinze ans plus tard, le système vient de s’effondrer.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.