par Thibaut Emme

Dakar 2018 - étape 12 : Al Attiyah gagne le bras de fer

La 12ème étape, de Chilecito à San Juan, a vu Peterhansel et Al Attiyah se livrer à un bras de fer dont le pilote Toyota est sorti vainqueur.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

La spéciale a d'abord vu Terranova se porter en tête sur sa Mini. "Peter" et Al Attiyah se tiennent en quelques secondes. Puis, Ten Brinke devient leader de l'étape, mais, les écarts se resserrent.

Mais, sur la dernière partie de la spéciale, Al Attiyah et Peterhansel haussent le rythme. Il n'y a guère que De Villiers qui s'accroche. Peterhansel prend la tête, Al Attiyah est à 15 secondes ! Puis c'est le Qatari qui prend la tête avec le Français à 13 secondes. De nouveau le pilote Peugeot reprend l'avantage, pour 22 secondes.

Finalement, le pilote Toyota fait la différence et gagne avec 2 minutes 03 d'avance sur Peterhansel. De Villiers termine 3ème à 4 minutes 33 de son coéquipier. Pour une fois, les Mini sont proches de la tête. Terranova est 4 à moins de 6 minutes, Ten Brinke sur Toyota est à 7 minutes 53 puis on retrouve une autre Mini, le buggy d'Hirvonen à 12 minutes 15.

Przygonski n'est même pas premier pilote Mini, ça change. Il est 8ème derrière Al Qassimi encore bien placé avec son Peugeot 3008 DKR Maxi. Sainz a "contrôlé" et termine à 18 minutes 07. Despres a joué les "saint-bernards" dans le sillage de Sainz. Il le fera encore demain et après-demain.

Sainz déclare à l'arrivée : "Nous avons roulé plutôt tranquillement, mais sur la fin de la spéciale nous avons eu une crevaison, et quelques problèmes de boite de vitesse. Mais tout va bien, nous avons terminé l’étape c’est le plus important. Cyril est resté derrière nous pendant toute la spéciale. Maintenant, il n’y a plus que deux jours"

Classement général

Au général, Carlos Sainz est en tête, avec 44 minutes 41 sur son coéquipier Peterhansel. Par rapport à Al Attiyah, il possède 1h05m55, 1h17 sur Ten Brinke et 1h26 sur De Viliers.

Demain, Sainz aura encore une grande étape à gérer. 907 km d'étape entre San Juan et Cordoba dont 424 de spéciale. Dunes, fesh-fesh, navigation. Encore plein de pièges pour l'Espagnol mais aussi ses concurrents. Il a de quoi voir venir. Saura-t-il contrôler ?

Illustration : Dakar

Pour résumer

La 12ème étape, de Chilecito à San Juan, a vu Peterhansel et Al Attiyah se livrer à un bras de fer dont le pilote Toyota est sorti vainqueur.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.