par Thibaut Emme

Dakar 2018 - étape 11 : Ten Brinke enfin !

Deux informations aujourd'hui sur le Dakar. Ten Brinke a remporté une première spéciale, et Carlos Sainz récupère les 10 minutes de pénalité qui lui avaient été infligées.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le troisième pilote Toyota après Al Attiyah et De Villiers, s'est montré le plus rapide aujourd'hui. Les concurrents allaient de Bélèn à Chilecito avec un retour dans le sable. Toujours en Argentine, le Dakar cherche son vainqueur final.

Ten Brinke devance un triplé Peugeot. Despres est second à 4 minutes 35, Sainz 3ème à 4 minutes 40. Peterhansel complète le top 4 avec 4 minutes 50 de retard. Joli tir groupé des lionnes. Surtout, Peterhansel ne perd "que" 10 secondes sur Sainz. Mais cela fait "une étape de moins" pour tenter de combler le trou.

Al Attiyah avait promis d'attaquer aujourd'hui, mais il a du abdiquer. Oh il n'est pas très loin, à 5 minutes 56. Mais c'est encore du temps de perdu. De Villiers, lui, est plus loin à 11 minutes 57. Przygonski est une nouvelle fois le meilleur des Mini, à près de 20 minutes.

Al Qassimi sur son Peugeot 3008 DKR Maxi privé a connu un souci de suspension et doit laisser filer du temps. Il termine tout de même à 29 minutes 13. Il devance la Mini de Terranova. Pour Mini, le Dakar 2018 en demi-teinte continue. Le buggy d'Hirvonen a connu un gros souci mécanique. Sur un intermédiaire, il avait déjà 6h38 de retard. On notera également la mauvaise étape de Martin Prokop sur son Ford F-150.

Sainz a passé Koolen, à 37 km/h, sans le toucher

L'autre nouvelle est donc l'annulation de la pénalité de 10 minutes de Sainz. Il faut dire que Peugeot a fourni les données télémétriques du 3008 de l'Espagnol au moment du choc supposé. Pas de choc visible sur les données et surtout, Sainz évoluait derrière le quad de Koolen à 50 km/h avant de freiner à 37 km/h pour l'éviter.

On est loin des vitesses avancées par Kees Koolen qui parlait de "120, 150 ou 180 km/h". Koolen qui montrait à qui voulait les bleus provoqué par l'accident supposé et qui promettait le tribunal à Sainz, se retrouve un peu marri. Pour le moment, il n'a pas réagi. Et si on pénalisait les déclarations mensongères ?

Classement général

Au général, avec la spéciale du jour et l'annulation de la pénalité, Sainz voit la vie en rose. Il possède de nouveau 1h d'écart (1h00m45 exactement) sur Peterhansel. Al Attiyah est 3ème à 1h24m02. Mais, le vainqueur du jour, Ten Brinke est désormais à 3 minutes 33 derrière son chef de file. De Villiers recule un peu à 1h40m05. Ensuite, on passe près de 3h avec Przygonski.

Demain, une grosse étape attend les concurrents. 523 km de spéciale et 270 de liaison entre Chilecito et San Juan. Après un retour en haute altitude, on redescend en moyenne montagne. Cela devrait rouler vite. Mais, reste à savoir si cela roulera bien. Pas mal d'orientation à faire, les copilotes vont être mis à contribution.

Du côté de Peugeot, va-t-on commencer à donner des consignes ? Cela parait peu probable mais on ne sait jamais. Il reste 3 jours et une victoire à assurer avant d'arrêter de nouveau le Dakar pour Peugeot. Peterhansel de son côté jure qu'il n'y a pas de consigne. On sait le bonhomme rétif aux consignes. On se souviendra de sa colère froide en 2014 quand X-Raid lui avait imposé de ne pas attaquer Roma.

Illustration : Dakar

Pour résumer

Deux informations aujourd'hui sur le Dakar. Ten Brinke a remporté une première spéciale, et Carlos Sainz récupère les 10 minutes de pénalité qui lui avaient été infligées.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.