par Thibaut Emme

Dakar 2018 : Al Attiyah prend les choses en main

Le Dakar 2018 vient de démarrer en Amérique du Sud, au Pérou. Nasser Al Attiyah sur Toyota Hilux remporte cette courte étape stratégique.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La spéciale du jour ne faisait que 31 km mais promettait de la navigation (un des points de passage était dur à trouver) et aussi une partie de poker menteur. En effet, demain les voitures partent en premier et le vainqueur du jour devra faire la trace. Tout le monde ne veut pas être l'ouvreur, ou le lapin avec la meute de chasseurs à ses trousses.

Visiblement Nasser Al Attiyah s'en moque. D'ailleurs, beaucoup prédisaient qu'il n'allait pas chercher à finasser. Il est champion de la coupe du monde des rallyes raids et entend bien montrer qu'il peut de nouveau remporter le Dakar. Il a pour cela un nouveau Toyota Hilux repensé pour contrer les Peugeot 3008 DKR Maxi ainsi que les Mini qu'elles soient 4 roues motrices ou 2 roues motrices. Le Hilux reste un 4x4 essence.

Pour Peugeot, la journée est mi-figue mi-raisin. Loeb et Elena ont connu des soucis de freins et lâchent 5 minutes 37 sur Al Attiyah - Baumel. Ten Brinke (Toyota) est 2nd de l'étape à 25 secondes, devant Nicolas Fuchs (Borgward) , Péruvien chez lui.

Les lionnes en embuscade ?

La première Mini est celle de Menzies devant celle de Nani Roma. On est à moins de 1 minute de retard. A noter que Menzies est sur la Mini Buggy tandis que Roma est sur la Mini 4x4.

La première Peugeot, c'est celle de Peterhansel. Il est à 2 minutes 15. Despres et Sainz sont une vingtaine de secondes derrière. Le 3008 DKR Maxi est toujours un buggy 2 roues motrices diesel. Plus large, c'est l'évolution ultime de ce véhicule puisque Peugeot se retire après cette édition.

Les jumeaux Tim et Tom Coronel ont décidé d'abandonner leur buggy monoplace (sans pare-brise) pour une monture à deux places ! Révolution. Malheureusement pour les sympathiques bataves, ils perdent un paquet de temps aujourd'hui et son culot du classement à 2h49 de la tête.

Demain, Al Attiyah ouvrira donc le bal. Les Peugeot vont devoir remonter mais le Dakar ne fait que commencer. 267 km de spéciale pleine de navigation. Beaucoup de sable et de quoi perdre du temps. Pas forcément d'en gagner.

Illustration : Dakar

Pour résumer

Le Dakar 2018 vient de démarrer en Amérique du Sud, au Pérou. Nasser Al Attiyah sur Toyota Hilux remporte cette courte étape stratégique.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.