par Thibaut Emme

Dakar 2015 - étape 9 : Roma enfin

Nani Roma a vécu un Dakar 2015 "horrible". Le tenant du titre a vu tout espoir de conserver son titre lui échapper dès la première étape avec des soucis moteur sur sa MINI. Le pilote espagnol a remporté (enfin) l'étape d'hier et Al Attiyah confirme sa première place au général.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Le parcours d'hier faisait quitter les côtes Pacifique aux concurrents pour remonter directement en haute montagne à plus de 3 300 m d'altitude. 450 km de spéciale avec une belle variété de terrains, de la piste caillouteuse, du sable, de la terre même avant de revenir sur une longue partie caillouteuse. De quoi éprouver un peu plus les organismes malgré la journée de repos.

N'ayant plus rien à perdre (ni à gagner) dans ce Dakar 2015, Roma était déchaîné et a remporté une belle victoire sous la pression des Toyota de De Villiers et de Alrajhi. Mais c'est surtout la pression de son coéquipier chez Mini que Roma a du sentir. En effet Al-Attiyah ne finit qu'à 6 minutes 27 et fait encore une belle opération au général. En effet le troisième accessit (à 14 minutes) est pris par Guerlin Chicherit avec son buggy zébré X-Raid, ce qui lui redonne un peu le sourire après avoir vu sa voiture prendre feu et les pénalités s'accumuler sur sa tête.

De Villiers, le meilleur prétendant pour voler la victoire à Al-Attiyah termine 5ème à près de 22 minutes, devant Alrajhi à un peu plus de 27 minutes. Desprès est le premier Français de l'étape et signe, avec sa 10 ème place à 45 minutes 22, son meilleur résultat en Dakar depuis qu'il est passé en 4 roues cette année. De quoi le libérer pour la suite ?

A noter que Lavieille abandonne plus de 1 heure 9 minutes, et que Romain Dumas termine 54 ème à plus de 3h31 derrière Peterhansel qui laisse échapper un possible podium sur ce Dakar 2015. L'équipe Peugeot a beau répéter que le but de cette première année est de ramener au moins une voiture à l'arrivée, on ne peut s'empêcher de trouver les sourires crispés.

Au général Al-Attiyah compte près de 24 minutes d'avance sur De Villiers mais tout peut changer en une étape comme on l'a vu depuis le début de la course. Alrajhi est toujours sur la 3ème marche du podium à 40 minutes du Qatari et avec 37 minutes d'avance sur Holowczyc. Van Loon (Mini) complète le Top5. A noter que Christian Lavieille (Toyota) remonte à la 6ème place mais est désormais talonné à 11 minutes par Vasilyev. Ce Dakar 2015 est une bataille entre MINI et Toyota. Dans le Top 10 on a 5 Mini, 4 Toyota et un Mitsubishi (Carlos Sousa 8ème). Quant à Peugeot, Peterhansel est tombé à la 14 ème place à plus de 5 heures 6 minutes du leader.

Classement général provisoire :

1 301 AL-ATTIYAH (QAT)/BAUMEL (FRA) MINI 31:29:38 - 00:02:00

2 303 DE VILLIERS (ZAF)/VON ZITZEWITZ (DEU) TOYOTA 31:53:36 00:23:58 -

3 325 ALRAJHI (SAU)/GOTTSCHALK (DEU) TOYOTA 32:09:07 00:39:29 -

4 307 HOLOWCZYC (POL)/PANSERI (FRA) MINI 32:47:19 01:17:41 -

5 314 VAN LOON (NLD)/ROSEGAAR (NLD) MINI 34:11:24 02:41:46 00:40:00

6 309 LAVIEILLE (FRA)/MAIMON (FRA) TOYOTA 34:21:17 02:51:39 -

Le parcours du jour ramène les concurrents en Argentine, en passant par la très haute altitude. La caravane du Dakar passera en liaison par le mythique désert d'Atacama et différents autres salars. La spéciale les enverra à près de 4 500 m d'altitude et toute la partie chronométrée se déroulera au dessus de 3 450 m d'altitude...oxygène rare.

Source et illustration : Dakar

Pour résumer

Nani Roma a vécu un Dakar 2015 "horrible". Le tenant du titre a vu tout espoir de conserver son titre lui échapper dès la première étape avec des soucis moteur sur sa MINI. Le pilote espagnol a remporté (enfin) l'étape d'hier et Al Attiyah confirme sa première place au général.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.