par Joest Jonathan Ouaknine

Dakar 2013: le buggy Qatar-Red Bull

C'est la grosse nouveauté auto du Dakar 2013. Nasser Al-Attiyah, vainqueur 2011, devient patron d'écurie et aligne deux buggys. Il s'en réserve un et confie le second à Carlos Sainz, vainqueur 2010 et jusqu'ici pré-retraité. Tout cela sous le patronnage du Qatar et de Red Bull. De quoi en faire d'emblée des "clients".

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

C'est la grosse nouveauté auto du Dakar 2013. Nasser Al-Attiyah, vainqueur 2011, devient patron d'écurie et aligne deux buggys. Il s'en réserve un et confie le second à Carlos Sainz, vainqueur 2010 et jusqu'ici pré-retraité. Tout cela sous le patronnage du Qatar et de Red Bull. De quoi en faire d'emblée des "clients".

Le buggy est l’œuvre de Jefferies Racing, un spécialiste US. Damen Jefferies a pour habitude de piloter ses propres engins.

Al-Attiyah crée l'écurie à l'été (après l'échec du rachat de Citroën Sport?) et il se lance dans une course contre la montre pour recruter des hommes, faire construire deux voitures, boucler le budget, etc.

Le communiqué ne dit rien sur la fiche technique. On sait seulement que c'est un 2-roues motrices. Sainz porte un écusson Volkswagen sur sa combinaison. Faut-il en déduire que le buggy utilise un moteur VW?

Sainz joue les pilotes d'essai. Il se dit très surpris des réactions du buggy, notamment dans le débattement des suspensions.

D'après lui, le buggy sera plus à l'aise que les 4x4 sur les pistes roulantes et en hors-piste. Par contre, sur les parcours sinueux et le franchissement de dunes, il sera moins à l'aise.

Pour Al-Attiyah, 2013 sera une année de rodage. Il vise la victoire à l'horizon 2014, voir 2015.

Notez enfin que les deux pilotes ont interverti leurs navigateurs. Lucas Cruz roulera avec le Qatari et Timo Gottschalk, avec l'Espagnol.

Source:

Red Bull

A lire également:

Présentation "live" du Dakar 2013

Pour résumer

C'est la grosse nouveauté auto du Dakar 2013. Nasser Al-Attiyah, vainqueur 2011, devient patron d'écurie et aligne deux buggys. Il s'en réserve un et confie le second à Carlos Sainz, vainqueur 2010 et jusqu'ici pré-retraité. Tout cela sous le patronnage du Qatar et de Red Bull. De quoi en faire d'emblée des "clients".

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.