par Joest Jonathan Ouaknine

Beijing Rally Cup: un doublé pour la Golf 4

Le championnat Chinois de rallye (CRC) est l'occasion de voir des voitures de compétitions inhabituelles. Après la Golf 4. Non seulement il s'agit d'une voiture "usine", mais en plus, elle gagne!

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Le championnat Chinois de rallye (CRC) est l'occasion de voir des voitures de compétitions inhabituelles. Après la MG 7, la MG 3SW (avec galerie de toit!) et la Lifan 320, voici la Golf 4. Non seulement il s'agit d'une voiture "usine", mais en plus, elle gagne!

La Golf et le rallye, c'est une longue histoire d'amour. Petite et agile, la Golf 1 GTI fit le bonheur de nombreux pilotes. En 1986, Kenneth Eriksson et sa Golf 2 GTI 16S ouvrirent le palmarès du groupe A (mais il s'agissait d'une victoire de catégorie, car nous étions encore à l'époque des groupe B.)

La dernière Golf "usine" en championnat du monde fut la Golf 3 (ci-dessous.) Le championnat kit-car (2 litres, 2 roues motrices) fut créé pour les constructeurs Français. Ironie de l'histoire, seul le groupe VW joua le jeu (avec Seat, Skoda et donc VW.) Les Golf 3, préparées par l'Anglais SBG, étaient puissantes, mais guère fiables. VW se retira, notamment parce que la FIA ne voulait pas entendre parler de sa kit-car turbo-diesel.

FAW-Volkswagen, l'une des deux joint-ventures Chinoises du constructeur, a décidé d'engager des Golf 4 en CRC. Un choix curieux car cette voiture (ainsi que sa sœur, la Bora 5 portes) n'est officieusement plus produite.

Voici la tente du team avec au premier plan, la Sagitar (Jetta), également engagée en compétition. Notez aussi les inscriptions "Pékin 2008" (dont VW était le sponsor.)

Comme toutes les voitures Chinoises de rallye, elles sont très proches de l'origine. En Chine, faute de GTI, la Golf se contente du 1,8l 125ch.

Impossible de confondre les deux voitures officielles:

A Pékin, les Golf furent intraitables. La seule opposition de Lu Ming et son équipier Lang Qing était l'autre Golf, vainqueur de la première épreuve.

A l'arrivée, cérémonie du podium avec les race queen de FAW-VW:

Puis l'équipe laisse éclater sa joie. Il est vrai qu'après 2 épreuves, le bilan est de 2 victoires et un doublé.

Hélas pour eux, les médias étaient surtout captés par la présence de Han Han. Rappelons qu'en parallèle du championnat de tourisme (CTCC) sur Polo Sporty, il dispute le CRC sur Impreza WRX groupe N privée.

Relativisons le succès de FAW-VW par le fait qu'en CRC, il existe de nombreuses catégories. Les Golf se sont imposées en "S3", tandis que Han Han est vainqueur en "N4".

Chaque vainqueur de catégories a droit à un podium, d'où un côté "il n'y a que des gagnants". Il faut savoir que certaines grosses équipes recrutent à prix d'or des pilotes Européens. Ces derniers, plus pros, dominent volontiers le scratch (comme le vainqueur du jour, ci-dessous.) Le fait de multiplier les catégories permet ainsi de montrer des images de Chinois qui sabrent le champagne.

Jusqu'ici, la Golf n'a jamais été un succès en Chine. Ses succès en CRC permettront-ils aux concessionnaires d'écouler leurs derniers stocks?

A l'automne, FAW-VW produira la Golf 6. La GTI (ici, un modèle Chinois de pré-série) suivra en 2010. Ce sera le tout premier modèle sportif assemblé sur le sol Chinois.

A lire également:

Bye bye la Golf IV!

La nouvelle Golf… IV

Pour résumer

Le championnat Chinois de rallye (CRC) est l'occasion de voir des voitures de compétitions inhabituelles. Après la Golf 4. Non seulement il s'agit d'une voiture "usine", mais en plus, elle gagne!

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.