par Thibaut Emme

Audi quitte la Formule E et vient au Dakar en électrique

2021 sera la dernière année d'Audi Sport en tant qu'écurie officielle en Formule E. En effet, la marque aux anneaux a décidé de s'engager au Dakar 2022 avec un prototype électrique.

Zapping Le Blogauto Essai Alpine A110

C'est une nouvelle qui va en surprendre plus d'un : Audi Sport annonce son engagement pour le Dakar 2022 "avec un prototype innovant". Ce proto, c'est quoi ? Un moteur électrique pour la propulsion, associé avec une batterie haut voltage (800 V ?) ainsi qu'un "convertisseur d'énergie" très efficient.

Le prototype sera donc mu par l'électricité. Mais, il y aura ce qu'Audi appelle un "energy converter". C'est un moteur thermique essence TFSI optimisé pour tourner à un régime constant et recharger une batterie haute tension. Cette dernière pourra être rechargée au bivouac, mais aussi en roulant. Cela peut signifier qu'un véhicule hybride de ce type pourrait arriver en série : Electrique avec prolongateur d'autonomie.

Audi le clame : le rallye-raid sera le fer de lance de l'engagement usine en sport auto dans le futur.

"Un engagement multiple dans le sport automobile est et restera une partie intégrale de la stratégie d'Audi. Nous voulons continuer à démontrer le slogan de la marque 'Vorsprung durch Technik' dans le sport automobile international de haut niveau à l’avenir et développer des technologies innovantes pour nos voitures de route. Le rallye le plus difficile du monde est l'étape parfaite pour cela" selon Markus Duesmann, président du conseil d'administration et membre du conseil d'administration pour le développement technique et les lignes de produits chez AUDI AG.

Cet engagement au Dakar signe la fin de l'engagement officiel de Audi Sport en Formule E. 2021 sera donc la dernière année avec les couleurs de la firme. Pour autant, cela ne signifie pas un retrait en fin de saison prochaine. En effet, l'écurie est née ABT Schaeffler avant qu'Audi ne prenne le devant de la scène. Elle pourrait très bien redevenir ABT, à moins qu'un constructeur soit intéressé par une arrivée en Formule E. Audi laissant la porte ouverte à l'utilisation de la motorisation développée pour 2021 pour les saisons suivantes, l'hypothèse écurie cliente ABT est plausible.

Pour la formule électrique, c'est un nouveau départ d'envergure après celui de Renault (même si Nissan a remplacé son partenaire de l'Alliance).

Le LMDh aussi en ligne de mire

Mais, il n'y a pas que le Dakar en ligne de mire. En effet, Julius Seebach, patron d'Audi Sport GmbH précise que la société prépare son arrivée en catégorie LMDh. Ce n'est pas l'hypercar du Mans mais son équivalent US avec lequel il y aura des équivalences. On aura donc très bientôt le retour des Audi aux 24 heures de Daytona, mais également aux 24 heures du Mans. Cela devrait se faire non pas en écurie usine mais plutôt cliente.

La catégorie LMDh permet de s'aligner "à moindre frais" dans les courses d'endurance. Sauf surprise, cela ne doit pas permettre de viser la victoire (au Mans en tout cas) mais devrait permettre déjà aux écuries les plus rigoureuses de viser les top 5.

Pour résumer

2021 sera la dernière année d'Audi Sport en tant qu'écurie officielle en Formule E. En effet, la marque aux anneaux a décidé de s'engager au Dakar 2022 avec un prototype électrique.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.