par Elisabeth Studer

VW : Pötsch prépare les esprits à une hausse des prix des VE

On pourrait voir un tel discours surprenant émanant d'un patron d'un grand groupe automobile. Et pourtant …

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

S'exprimant dans le cadre d'un entretien au journal allemand Welt am Sonntag, Hans-Dieter Pötsch, le président de Volkswagen, a déclaré que  le passage aux véhicules électriques augmenterait considérablement le coût des voitures. Une situation qui selon lui devrait pénaliser les faibles revenus.

Des tarifs d'entrée de gamme difficiles à maintenir

«Nous avons clairement pour objectif de rendre l'électro-mobilité accessible à une large partie de la population, c'est-à-dire de la rendre abordable», a déclaré Hans-Dieter Pötssch au journal. Ajoutant toutefois qu'il serait certainement difficile de maintenir les prix de beaucoup de véhicules d'entrée de gamme.

«Le niveau de prix actuel ne peut pas rester le même si ces voitures sont équipées de moteurs électriques», a déclaré tout de go Pötsch. Ajoutant que par conséquent, cela entraînera inévitablement - selon lui - des augmentations de prix significatives dans le segment des petites voitures.

Au moins, cela a le mérite d'être clair … d'autant  que VW va aussi augmenter ses tarifs sur ses modèles électriques alors qu'il vient d'annoncer une hausse des prix sur ses modèles thermiques  … en arguant de charges liées au dieselgate.

Volkswagen doit augmenter sa production de véhicules électriques

Ce discours intervient alors que le constructeur automobile allemand doit encore faire face aux conséquences du scandale du dieselgate, qui a éclaté en 2015. Face à la vague de mise à l'écart des véhicules diesel générée par l'affaire, VW doit augmenter sa production de véhicules électriques pour répondre aux objectifs de réduction des émissions émis par l'Europe.

Le constructeur a ainsi déclaré en décembre 2018 qu'il pourrait lui être nécessaire d'intensifier ses projets de production en série de véhicules électriques pour pouvoir atteindre les objectifs de l'UE.

D'ici 2023, VW prévoit de consacrer près de 44 milliards d'euros au développement de la voiture électrique, à la conduite autonome et aux nouveaux services de mobilité.

L'électrique : plus une contrainte qu'un choix

Pour tenter de justifier cette nouvelle hausse des prix, Pötsch a ainsi évoqué les objectifs plus ambitieux que prévus visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des véhicules de 37,5% d'ici 2030, ce que l'Union européenne a approuvé en décembre dernier.

Le développement des ventes de véhicules électriques semblant ainsi être plus proche d'être une contrainte dictée par les pouvoirs politiques que lié à un véritable choix du constructeur. Et ce, d'autant plus que cela remet en cause son business model …

Sources : Reuters

Pour résumer

On pourrait voir un tel discours surprenant émanant d'un patron d'un grand groupe automobile. Et pourtant …

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.