par Elisabeth Studer

L'Allemagne veut sécuriser son réseau face à l'essor des VE

L'Allemagne tente d'anticiper l'impact de l'essor des VE sur son réseau électrique.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

Juste avant les vacances de Noël, le ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie ( BMWi ) a bouclé l'élaboration d'un certain nombre de projets de loi visant à réformer la consommation d'énergie géothermique, l'extraction du lithium et la gestion des nouvelles sources de consommation d'électricité, tels que les bornes de recharge pour voitures électriques, les pompes à chaleur et les systèmes de stockage d'énergie à domicile, rapporte le journal allemand Tagesspiegel.

Faciliter l'accès au lithium

En vue de faciliter l'accès au lithium, pour lequel les fabricants de cellules de batterie ont un besoin urgent, une nouvelle classification dans la législation minière prévoit la planification et la sécurité des investissements pour les entreprises qui souhaitent exploiter le matériau, qu'il soit dans la pierre ou dissous dans les eaux souterraines profondes.

La combinaison de forages géothermiques et d'extraction de lithium à partir de puits géothermiques profonds pourrait s'avérer particulièrement bénéfique, a montré un projet de recherche mené par le Karlsruhe Institute of Technology ( KIT ) et d'autres.

Proposition pour sécuriser le réseau électrique

Le BMWi a également proposé des modifications de la législation sur le réseau électrique en vue de permettre aux gestionnaires de réseau de distribution de réduire la consommation des nouveaux gros utilisateurs d'électricité en période de pointe. Il s'agit de garantir que la demande en énergie des centres de recharge pour véhicules électriques, des systèmes de stockage d'électricité (plus de 3,7 kilowatts), des pompes à chaleur, des radiateurs à accumulation de nuit ne compromette pas la stabilité globale du réseau électrique.

Les exploitants de ces systèmes pourraient éviter de voir leur alimentation réduite en payant des frais de réseau supplémentaires, qui seraient jusqu'à cinq fois plus élevés que les frais normaux, rapporte le journal.

La montée en puissance des VE génère des coûts "énormes"

Le ministère écrit par ailleurs que la prochaine montée en puissance de l' électromobilité et l'intégration au réseau d'autres consommateurs flexibles devraient entraîner un «besoin élevé d'expansion du réseau et des coûts énormes» et pourrait entraîner des retards croissants dans les nouvelles connexions au réseau.

Les nouvelles règles proposées pourraient permettre d'économiser «au moins 3,6 milliards d'euros d'ici 2030», écrit le ministère.

Secteur énergétique qui rit, consommateurs qui pleurent

Alors que les associations en faveur des véhicules électriques et les groupes de consommateurs ont critiqué l'idée d'une interruption possible de l'alimentation permettant de recharger les voitures, les représentants du secteur de l'énergie ( BDEW , E.ON ) ont quant à eux salué l'approche.

Notre avis, par leblogauto.com

L'Allemagne a raison d'anticiper les conséquences que pourrait avoir sur le réseau électrique l'essor de l'électromobilité. Sous peine de graves difficultés. "Le réseau électrique est l'épine dorsale d'une transition énergétique réussie" indique pour préambule le ministère allemand de l'Économie et de l'Énergie  sur son site internet.

La France, quant à elle, se voilerait-elle la face ?

Pour résumer

L'Allemagne tente d'anticiper l'impact de l'essor des VE sur son réseau électrique.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.