Lancer le diaporama
Seriez-vous prêts à rouler en Frikar ? 1
+7
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Seriez-vous prêts à rouler en Frikar ?

Podbike, une société norvégienne, vient de lever 3,2 millions d'euros pour lancer la production du Frikar. C'est une solution de mobilité électrique. Prêts pour l'utiliser ?

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le Frikar concrètement c'est quoi ? C'est un vélo électrique à quatre roues et cockpit fermé. Ce n'est pas nouveau en soi puisque l'on peut trouver sur le marché des vélos couchés, auxquels on ajoute une aide au pédalage et une toile en guise de protection. Ces vélos finissent par coûter plutôt cher, et c'est là qu'est le tour de force de Podbike.

En effet, le Frikar a un prix de base de 6 429 euros. Un Citroën AMI en quelque sorte. Pour ce prix-là on a quoi ? Le vélo Frikar est un "drive by wire". Pas de chaîne qui casse, déraille ou qu'il faut entretenir. C'est entièrement électronique et cela permet des "changement de vitesse" sans à-coups.

Le cockpit est entièrement fermé pour offrir une protection complète aux intempéries, mais aussi améliorer la pénétration dans l'air. On peut transformer le Frikar en roadster en enlevant la partie supérieur. Le Frikar peut embarquer 160 litres en plus du cycliste. Une option siège enfant sera proposée plus tard. Il y a de feux à l'avant, à l'arrière et même des clignotants. Pas de guidon classique mais deux manches de part et d'autre.

Jusqu'à 25 km/h seulement

Pour être conforme à la réglementation européenne, le Frikar n'avance pas seul. Il faut absolument pédaler pour avancer. De plus, l'assistance au pédalage se coupe au-delà de 25 km/h. Si on veut pouvoir avancer sans pédaler ou dépasser le 25 km/h en assistance, il faut le faire homologuer comme un cyclomoteur, limité à 45 km/h. Mais, cela demander une plaque et de se conformer aux règlementations (casque moto ? gants ? ceinture ?) et d'assurer le véhicule.

Le système sans chaîne transforme le pédalage du cycliste en électricité qui vient abonder l'apport de la batterie pour alimenter l'un des deux moteurs électriques dans les moyeux des roues arrière. Le deuxième moteur est entièrement alimenté par la batterie. La batterie a une capacité de 877 Wh et les moteurs ont une puissance de 250 W.

Le Frikar dispose d'une régénération électrique. Dans une descente (en roue libre) ou si on pédale à l'envers, les moteurs deviennent générateurs et rechargent la batterie. Podbike assure une autonomie d'assistance entre 50 et 80 km. En option, on peut évidemment ajouter une deuxième batterie pour doubler l'autonomie. Sinon, elle peut surtout servir en échange rapide. En effet, elles peuvent être chargées directement dans le Frikar ou être retirée pour cela. 5 kg la batterie, c'est tout à fait jouable de les enlever.

6 429 € + 650 € d'options quasi indispensables (deuxième rétro, ventilation, des poches latérales, une selle confort et une alarme) cela paraît évidemment très cher si on compare avec un Citroën AMI made in Maroc. Surtout qu'il n'y a qu'une place, et qu'il faut pédaler pour rouler à 25 km/h max... 3 400 personnes ont manifesté un réel intérêt puisqu'ils ont versé un acompte de 300 € pour réserver leur Frikar. Et vous ? Et si Podbike étudiait et sortait une version "Speed Pedelec" (jusqu'à 45 km/h) ?

Le retour des "Vélocars" ?

En fait, les "vélomobiles", c'est loin d'être nouveau. On parlait des vélos couchés en début d'article, mais à la sortie de la Seconde Guerre Mondiale, ces véhicules hybrides entre automobile et vélo ont eu la cote. Il faut dire que le plan Pons et le manque d'acier limitait considérablement la production automobile et que 2CV ou 4L n'étaient pas encore sorties.

C'est ainsi que l'on a eu par exemple le "Vélocar Mochet" dont nous vous avions raconté l'histoire à l'été 2019. Ce Vélocar a commencé comme un vélo avec 4 roues et une carrosserie (tiens tiens !). Mais, rapidement un moteur thermique sera ajouté et il deviendra même le seul moyen d'entrainement de ce petit véhicule de mobilité avant l'heure.

Mochet ne sera pas le seul à tenter l'aventure. Il y a eu entre autres les Vel'Auto. Mais, souvent, ces véhicules étaient trop lourds à cause de la carrosserie et le confort était spartiate (tout en étant peu pratique pour pédaler). Ici, le Frikar a 4 suspensions indépendantes et la carrosserie est "légère". Le véhicule pèse tout de même 90 kg à vide !

Il utilise de l'aluminium, de l'acier (pour la cage de protection), et du thermoplastic renforcé de fibre.

Caractéristiques du Frikar

2,36 m de longueur

0,839 m de largeur

1,19 m de hauteur (1,50 m canopée relevée)

Poids à vide : environ 90 kg

Poids max total en charge : 200 kg

Volume de chargement : 160 litres

Moteurs : 2 x 250 W

Batterie : Lithium-ion 877 Wh

Poids : 5 kg

Autonomie : entre 50 et 80 km

Assistance : jusqu'à 25 km/h

Vitesse max (en descente) : 60 km/h

Illustration : Podbike

Pour résumer

Podbike, une société norvégienne, vient de lever 3,2 millions d'euros pour lancer la production du Frikar. C'est une solution de mobilité électrique. Prêts pour l'utiliser ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos