par Elisabeth Studer

Recharge VE : Q-Park déplace les bornes en sous-terrain

L'opérateur Q-Park a annoncé mardi l'installation en France de 4.000 bornes de recharge d'ici à 2025 dans ses parkings, où il gère 126.000 places. Prévoyant notamment d'installer ses premières bornes dans les parkings souterrains du quartier d’affaires de la Défense, en proximité de Paris.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Un investissement de près de 20 millions d’euros

Via un investissement d'une vingtaine de millions d'euros, le planning de Q-Park prévoit l'équipement de 1.000 bornes dès 2022, puis une accélération du déploiement avec 1.500 bornes en 2023 et 2024, pour un total de 4.000 bornes, sur les 126.000 places de stationnement que le groupe exploite dans 70 villes françaises.

Q-Park veut amener le service de recharge au cœur des villes

L’ambition de Q-Park est d'amener le service de recharge « en coeur de ville", a précisé à cette occasion Michèle Salvadoretti, directrice générale de Q-Park France.

Les bornes prévues par Q-Park délivrent une puissance moyenne de 7 à 22 kilowatts, visant les automobilistes qui "viennent trois heures pour faire des courses, se garer la nuit ou pendant leur travail".

Q-Park prévoit d’installer des bornes en sous-terrain

Q-Park prévoit notamment d'installer ses premières bornes dans les parkings souterrains du quartier d’affaires de La Défense, près de Paris, où les salariés des nombreuses sociétés qui y sont implantées sont de plus en plus nombreux à s’équiper en véhicules électriques.

Les contraintes de sécurité incendie rendent plus coûteuse l'installation de bornes en sous-sol: les premières bornes seront installées aux premiers étages des parkings, par souci de simplicité.

Respect des exigences de la loi l'orientation des mobilités (LOM)

Le projet de Q-Park répond également à des contraintes réglementaires. En effet, la loi l'orientation des mobilités (LOM), votée en 2019, impose qu’une place sur 20 des parkings des bâtiments d'entreprises existants soit connectée au réseau - pour permettre de recharger son véhicule - et que 20% des places situées dans les parkings nouvellement construits soient pré-équipées. Une aide publique couvre les coûts de fourniture et d'installation à hauteur de 60%.

Les études et travaux nécessaires à l'installation des bornes seront réalisés par Izivia, une filiale d'EDF, qui sera ensuite responsable de leur gestion.

Entre 15 et 30 euros la recharge … tarif de lancement

Le tarif proposé au lancement est avantageux, à 1 euro la charge et 30 centimes le kWh, sans contrainte de temps, soit un coût compris entre 15 et 30 euros pour recharger son véhicule, selon la taille de la batterie. La tarification pourrait évoluer avec la multiplication des voitures électrifiées, pour accélérer les rotations, a précisé Q-Park.

Notre avis, par leblogauto.com

Peu déployées dans les villes à l’heure actuelle, les bornes de recharge vont se multiplier dans les parkings souterrains et centre d’affaires au cours des prochaines années, alors que leur rôle est crucial pour le développement des véhicules électriques.

Q-Park, société néerlandaise, propriété du fonds américain KKR depuis 2017, gère au total 570.000 places de parking dans 3.000 parcs de stationnement en Europe.

Son concurrent Indigo, détenu en majorité par Crédit Agricole Assurances, a déjà installé 1.050 points de recharge sur les 8.000 qu’il planifie d’implanter en France à horizon 2025.

Sources : Q-Park, AFP

Pour résumer

L'opérateur Q-Park a annoncé mardi l'installation en France de 4.000 bornes de recharge d'ici à 2025 dans ses parkings, où il gère 126.000 places. Prévoyant notamment d'installer ses premières bornes dans les parkings souterrains du quartier d’affaires de la Défense, en proximité de Paris.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.