par Elisabeth Studer

Mercedes : 1ère véhicule de série avec batterie semi-conducteurs

Mercedes va livrer prochainement les premiers bus articulés à propulsion électrique du type e-Citaro G. Il s’agit d’une première pour un véhicule de série : les véhicules pourront être livrés avec des batteries à semi-conducteurs.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Mercedes e-Citaro G : batteries à semi-conducteurs

Les batteries à semi-conducteurs sont dotées d’une densité d'énergie supérieure de 25 % environ que celle de que la prochaine génération de batteries lithium-ion « classiques » à électrolyte liquide. Ce qui permet pour l'e-Citaro G d’afficher un contenu énergétique de 441 kWh. La technologie des batteries est également exempte de cobalt - matière première onéreuse - ce qui permet de réduire son coût.

Des batteries plus sûres

La différence fondamentale entre une batterie à semi-conducteurs par rapport à une batterie lithium-ion actuelle, réside dans le fait qu’elle utilise des électrolytes solides et non liquides.

Si les batteries lithium-ion ont certes subi de nombreuses avancées technologiques, les experts estiment néanmoins qu'elles ont déjà atteint la limite de leur efficacité et que la prochaine étape nécessite un type de batterie complètement différent.

C’est là qu’interviennent les batteries à semi-conducteurs. Différents électrolytes sont utilisés pour atteindre le même objectif, mais plus rapidement, moins cher et avec une sécurité accrue, le système étant moins enclin à exploser.

Des batteries sans capacité de recharges rapides

Reste que ces batteries ne peuvent être rechargées rapidement.

Pour offrir une alternative à une caractéristique qui pourrait rebuter les acheteurs, Mercedes-Benz propose également  l'e-Citaro G avec une nouvelle génération de batteries NMC (nickel-manganèse-cobalt), lesquelles permettent une plus grande autonomie et sont dotées d’une capacité totale de 396 kWh.

Notre avis, par leblogauto.com

Le développement de batteries à semi-conducteurs pour les voitures électriques a démarré déjà depuis quelques années, mais jusqu’à présent, aucun fabricant n’avait réussi à les rendre viables à grande échelle comme en grandes séries.

En dehors du problème lié à leur manque d’autonomie, une des difficultés majeures réside en l’obtention d’une méthode permettant de produire ce type de batteries à un faible coût et à grande échelle.

Mercedes semble désormais prouver qu’il a su résoudre la problématique. Tesla pourrait rapidement lui emboiter le pas, après avoir investi massivement dans le domaine.

Sources : Mercedes

Pour résumer

Mercedes va livrer prochainement les premiers bus articulés à propulsion électrique du type e-Citaro G. Il s’agit d’une première pour un véhicule de série : les véhicules pourront être livrés avec des batteries à semi-conducteurs.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.