par Thibaut Emme

Marché électrique - France 2017 : janvier explose avec la nouvelle Renault Zoe

A la fin de 2016, le marché de l'électrique semblait un peu "en attente". L'arrivée de la nouvelle Renault Zoe avec 400 km d'autonomie a débloqué la situation avec une hausse de plus de 50%.

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Selon les chiffres compilés par l'Avere, c'est même un énorme +53,5% insolent qu'affiche le mois de janvier 2017 par rapport à janvier 2016. 2 563 immatriculations ont été faites. Les ventes se répartissent avec 2 242 immatriculations pour les véhicules particuliers et 321 pour les utilitaires. Pour les VE particuliers, cela représente une hausse de 62% !

Renault Zoe superstar

Donc, celle qui se taille la part du lion, c'est la Renault Zoe avec 1 646 immatriculations soit la hausse "abracadabrantesque" de 124%. Cela lui donne une part de marche (pdm) de 73%. Loin derrière, on trouve la Nissan Leaf avec 145 immatriculations, en recul de près de 20%. Du côté de Nissan, on mise sur l'arrivée de la nouvelle Leaf, même si on fait un gros effort financier sur le prix de l'actuelle et sa batterie de 30 kWh. A elles deux, les deux voitures électriques de l'Alliance représentent 80% du marché français.

Viennent ensuite la Peugeot Ion (110 exemplaires en recul de 33%), la BMW i3 (avec ou sans prolongateur thermique, à 109 exemplaires en hausse de 47%), puis le Kia Soul EV qui ne passe pas la barre des 100 unités sur le mois. On notera que la Tesla Model S se fait talonner avec 45 unités par la Hyundai Ioniq et ses 37 immatriculations. Et que la Citroën E-Mehari n'engrange que 11 mises à la route.

Les effets du Kangoo ZE 33 kWh se font attendre

Côté utilitaire, marché plus prévisible et plus constant, c'est une hausse de 12% tout de même. Le Renault Kangoo Z.E. reste solide leader avec 99 immatriculations (mais en baisse de près de 6%) devant le Peugeot Partner avec 48 immatriculations. Le Kangoo est à seulement 31% de pdm, moins dominateur que sa "soeur" la Zoe. Le Ligier Pulse continue de bien se tenir avec 40 ventes, presque ex-aequo avec le Nissan e-NV200.

Pour ce marché, l'arrivée du nouveau Kangoo avec une batterie plus importante et une autonomie réelle portée à 200 km environ devrait booster les ventes. On comptera également sur l'éligibilité des utilitaires à la prime de conversion, permettant de récupérer 3 700 euros contre la mise en casse d'un diesel de plus de 10 ans, pour faire décoller un peu ce marché. Fin 2017 ou début 2018, l'inattendu Renault Master ZE devrait redonner encore une petite impulsion.

Feu de paille ?

Avec 2563 immatriculations, le marché électrique représente une pdm de 1,65%. Nouveau record. La Renault Zoe et ses 1 646 immatriculations représente 6% des immatriculations de la marque Renault sur janvier. Un nouveau pallier semble franchi. Reste à savoir si cela va se confirmer sur les prochains mois, ou bien si cet excellent mois de janvier est du à un report des achats de la fin 2016, en attendant la nouvelle batterie. Les restrictions de circulation adoptées par différentes agglomérations devraient également soutenir le marché.

Source : CCFA, Avere, illustration : le blog auto

Pour résumer

A la fin de 2016, le marché de l'électrique semblait un peu "en attente". L'arrivée de la nouvelle Renault Zoe avec 400 km d'autonomie a débloqué la situation avec une hausse de plus de 50%.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.