par Elisabeth Studer

Le Maire : prime à la conversion accrue face au prix du carburant

Aides à la conversion ?  Bruno Le Maire est pour. Le ministre de l'Economie  s'est même dit mercredi favorable à une hausse des primes incitatives. Excluant parallèlement de revenir sur la fiscalité des carburants. Le gouvernement ne souhaite pas revoir sa copie sur le sujet, face à la flambée des prix de l'essence et du diesel. C'est niet ....

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Pas de retour en arrière

S'exprimant sur Radio Classique, Bruno Le Maire a indiqué entendre les plaintes des particuliers liées aux impacts financiers sur les trajets domicile-travail de la hausse des carburants.

Mais selon lui, un retour en arrière n'est pas envisageable. Il exclut ainsi toute éventualité de subventionner à nouveau « les carburants qui polluent ». Et ce, au nom de la "lutte contre le réchauffement climatique".

"Je ne souhaite pas que nous touchions à ce qui était prévu comme trajectoire sur la fiscalité du gazole et de l'essence. En revanche, je souhaite que nous accélérions la transition énergétique", notamment dans le secteur des "transports", a-t-il indiqué.

Accès facilité aux véhicules moins polluants

Le gouvernement devrait ainsi soutenir ainsi d'éventuelles propositions de la majorité visant à accroître toutes mesures de type « aides à la conversion des véhicules ». Objectif affiché : « que davantage de Français puissent avoir accès à des véhicules électriques ou à des véhicules moins polluants."

Net succès pour la prime à la conversion

Pour rappel, la prime à la conversion prévoit l'octroi de 1.000 euros (2.000 euros en cas de foyers non imposables) pour la mise au rebut des véhicules diesel antérieurs à  2001 (antérieurs à  2006 pour les foyers non imposables) et des véhicules essence antérieurs à 1997.  La prime est portée à 2.500 euros pour l’achat d’un véhicule électrique neuf. Le véhicule mis au rebut doit être une voiture ou une camionnette, dont le poids total autorisé en charge n’excède pas 3,5 tonnes.

Mis en œuvre au premier janvier 2018, le mécanisme remporte un net succès. Plus de 170.000 dossiers avaient ainsi été déposés mi-septembre. Extrapolant les chiffres, les analystes tablent sur une prévision de 250.000 véhicules échangés d'ici fin 2018. Ce qui, le cas échéant correspondrait à la moitié de l'objectif sur 5 ans fixé par le gouvernement.

Sources : AFP, Radio Classique

Pour résumer

Aides à la conversion ?  Bruno Le Maire est pour. Le ministre de l'Economie  s'est même dit mercredi favorable à une hausse des primes incitatives. Excluant parallèlement de revenir sur la fiscalité des carburants. Le gouvernement ne souhaite pas revoir sa copie sur le sujet, face à la flambée des prix de l'essence et du diesel. C'est niet ....

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.