par Patrick Garcia

La Chine vire au vert

Le gouvernement chinois est bien conscient du risque environnemental que crerait l'accs l'automobile de simplement la moiti de sa population. Et encore on ne parle pas des chamboulements sur l'chiquier ptrolier mondial qui rsulteraient de l'accs massif des chinois la voiture telle que nous la connaissons actuellement.
C'est donc avec responsabilit, lucidit et un soupon d'intrt que le gouvernement chinois vient de lancer une politique aggressive pour le developpement de la vente (et de l'achat) de vhicules faibles rejets polluants. La Chine vire au vert, par une vitale ncessit qui arrangera aussi les constructeurs locaux .

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

Le gouvernement chinois est bien conscient du risque environnemental que crerait l'accs l'automobile de simplement la moiti de sa population. Et encore on ne parle pas des chamboulements sur l'chiquier ptrolier mondial qui rsulteraient de l'accs massif des chinois la voiture telle que nous la connaissons actuellement.
C'est donc avec responsabilit, lucidit et un soupon d'intrt que le gouvernement chinois vient de lancer une politique aggressive pour le developpement de la vente (et de l'achat) de vhicules faibles rejets polluants. La Chine vire au vert, par une vitale ncessit qui arrangera aussi les constructeurs locaux .

Etonnament, il existe encore dans le pays des restrictions d'usage pour les "petites voitures". 84 villes restreignent aujourd'hui l'utilisation et l'achat de ce type d'autos alors mme que Geely et Chery, 2 constructeurs chinois, en proposent plusieurs dans leur gamme.

Une incitation fiscale sur les carburants et les vehicules "verts" doit pousser les chinois vers l'achat d'automobiles propres ainsi que les constructeurs investir plus consquemment dans l'tude de vhicules faible emissions comme les diesels, les carburants alternatifs ou les petites autos.

Comme en France, une taxe base sur les emissions polluantes des autos est l'tude, tout comme la possibilit de rduire les prix de parking pour les petits vehicules, notamment dans les centres urbains surpeupls. Les taxes sur le prix des autos de moins d'1l de cylindre passeront donc de 3 1% (!?) tandis que les plus de 3l augmenteront de 8 14/20%. Voil une taxe qui aidera les constructeurs chinois bien plus que les firmes trangres qui rechignent importer autre chose que des autos de gamme moyenne, haute voire trs haute.

C'est une politique manifestement inspire de l'exemple japonais qui, dans le cas de la Chine, s'avre tout aussi vitale et fondamentale pour son environnement, son industrie automobile locale mais aussi et surtout pour la sauvegarde des quilibres mondiaux. Pas fou les chinois.

Lire galement: Quand la Chine s'veillera
                          La Chine veut matriser sa croissance automobile
                        Les chinois menacent la hierarchie des constructeurs...
                        Pirelli en Chine

source: auto industry news

Pour résumer

Le gouvernement chinois est bien conscient du risque environnemental que crerait l'accs l'automobile de simplement la moiti de sa population. Et encore on ne parle pas des chamboulements sur l'chiquier ptrolier mondial qui rsulteraient de l'accs massif des chinois la voiture telle que nous la connaissons actuellement.
C'est donc avec responsabilit, lucidit et un soupon d'intrt que le gouvernement chinois vient de lancer une politique aggressive pour le developpement de la vente (et de l'achat) de vhicules faibles rejets polluants. La Chine vire au vert, par une vitale ncessit qui arrangera aussi les constructeurs locaux .

Patrick Garcia
Rédacteur
Patrick Garcia

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.