Lancer le diaporama
Jiayuan Komi : la guerre des mini-voitures déclarée en Chine 1
+13
LANCER LE DIAPORAMA
par Thibaut Emme

Jiayuan Komi : la guerre des mini-voitures déclarée en Chine

Avec la Jiayuan Komi, on a une nouvelle étape dans la guéguerre commerciale des petits véhicules électriques. C'est à l'opposé de certains goûts chinois pour les longs véhicules.

Zapping Le Blogauto Essai MG ZS EV

La Jiayuan Komi est une voiture 100% électrique. Très compacte, elle mesure 3 m de long (2,998 m exactement) pour 1,522 m de large et 1,555 m de haut. Un "double cube" qui comporte 4 sièges pour des déplacements qui semblent plus longs que la silhouette ne le laisse supposer.

En effet, côté look, on a un étrange mix pas forcément agréable à regarder. Des feux à la Fiat 500, une calandre de mini-Jeep, un bas de bouclier qui rappelle celui du concept ID de VW, etc. L'arrière semble greffé sur un avant d'une autre voiture. Autant l'avant est rondouillard, autant l'arrière est droit façon grand SUV. Il faut bien que les passagers arrière tiennent droit sur les fauteuils. 2m d'empattement.

Un pavé du quotidien

Le rapport largeur/hauteur égal à 1 nous parait forcément étrange, nous qui sommes habitués à des rapports plutôt de 1,25 à 1,4 pour les berlines élancées. A l'intérieur, un écran de 7 pouces tactile affiche l'infodivertissement (avec Baidu CarLife évidemment). On remarque qu'il n'y a pas de console centrale ni de tunnel de transmission. L'impression d'espace à l'intérieur doit être intéressante.

La Komi est disponible en deux motorisations et deux batteries. Pour les moteurs, il y a un petit moteur de 27 chevaux et 90 Nm. Et un "gros" moteur de 41 chevaux et 110 Nm. Côté capacité de la batterie, on a le choix entre 17,8 kWh et 30 kWh. Jiayuan annonce une autonomie de 161 km avec la batterie de 17,8 kWh et de 322 km pour la batterie de 30 kWh avec le moteur de 41 chevaux. Pour la vmax, ne cherchez pas à concurrencer une Tesla puisque c'est limité à 100 km/h.

Bref, cette Komi est une voiture pour tous les jours, sans la prétention de faire 1000 km à 130 km/h. C'est la concurrente de Hongguang Mini EV ou de la Chery QQ ice cream par exemple. Ces véhicules électriques de poche dépassent les ventes des VEB classiques en Chine.

Une concurrence acérée et moins chère

Cette Jiayuan Komi est produite par Jiayuan Auto qui produisait jusqu'à présent la City Spirit en tant que "Low Speed", limitée à 45 km/h, ou en "high speed" limitée à 78 km/h (!). Ici, avec 100 km/h c'est un grand bond en avant. Pour le prix, avec un prix de départ de 56 800 yuans (7 900 €), c'est le double de la Hongguang Mini EV qui offre moins de kWh (13,9 kWh) mais une autonomie théoriquement légèrement supérieure.

Ce genre de "mini-voiture" n'est pas encore arrivé en France. Il faut dire que la règlementation a un "trou" entre les L7e, quadricycles lourds, et les voitures M1 classiques. Que donneraient ces Hongguang Mini EV ou la Jiayuan Komi à un crash-test de l'EuroNCAP. De toute façon, sans freinage d'urgence par exemple ce serait le zéro pointé. La Renault 4L ou la Citroën 2CV n'auraient pas de carrière à notre époque. Dommage, ce sont pourtant des véhicules "plus vertueux" de part un poids très contenu.

Le véhicule devrait être disponible sur certains marchés plus "souples" comme le Royaume Uni ou la Norvège qui connaissent déjà les "low speed electric vehicle" (LSEV) de Jiayuan. En France, on trouve la City en 45 km/h ou en 80 km/h vendue par ASPP. Mais là encore ce n'est pas une M1.

Pour résumer

Avec la Jiayuan Komi, on a une nouvelle étape dans la guéguerre commerciale des petits véhicules électriques. C'est à l'opposé de certains goûts chinois pour les longs véhicules.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.

Albums Photos