par Elisabeth Studer

Chine : l'objectif 2025 pour les NEV baisse de 25 à 20 %

La Chine a indiqué en début de semaine qu'elle tablait désormais sur une part de marché des ventes d'automobiles neuves, fonctionnant aux "énergies nouvelles" (électrique, hybride, pile à combustible) (NEV pour New Energy Vehicules) de 20 % dans l'Empire du Milieu d'ici 2025, avant que de tels types de véhicules ne deviennent "le courant dominant" en 2035.

Zapping Le Blogauto Essai Cupra Formentor VZ5 sur neige

La Chine a indiqué en début de semaine qu'elle tablait désormais sur une part de marché des ventes d'automobiles neuves, fonctionnant aux "énergies nouvelles" (électrique, hybride, pile à combustible) (NEV pour New Energy Vehicules) de 20 % dans l'Empire du Milieu d'ici 2025, avant que de tels types de véhicules ne deviennent "le courant dominant" en 2035.

Détrompez-vous : il ne s'agit pas d'une hausse de ses objectifs, mais au contraire d'une baisse importante. Ces nouvelles prévisions sont en effet inférieures au taux de 25 % annoncé en 2019 par le ministère du Commerce.

Pékin appelle à un vaste développement des NEV via recharge et recyclage des batteries

Le document publié lundi par le gouvernement central appelle toutefois à un grand développement des NEV (New Energy Vehicules), avec notamment la création de réseaux plus efficaces en matière de recharge et de recyclage des batteries.

Alors que le secteur représentait à peine 5% des ventes en Chine en 2019, Pékin appelle désormais à une intégration renforcée des différentes entreprises du secteur, et également à l'amélioration du service après-vente.

Courant dominant en 2035

"Après 15 ans d'efforts continus (jusqu'en 2035), les véhicules totalement électriques constitueront le courant dominant des nouvelles ventes de voitures et la totalité de la flotte des véhicules publics", prévoit par ailleurs le document.

Les marchés boursiers accueillement positivement la nouvelle

Ces prévisions officielles ont été bien accueillies par les investisseurs. À la Bourse de Shenzhen, l'action du constructeur automobile BYD, un des leaders chinois des véhicules électriques, a cloturé lundi en nette hausse (+5,11%), tout comme celles des équipementiers locaux Shenglan Technology (+20,01%) ou Kstopa (+14,64%).

La Chine : pays qui investit le plus dans les énergies renouvelables

La Chine, pays le plus peuplé du monde (1,4 milliard d'habitants), est responsable de plus d'un quart des émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Tentant de remedier à cette situation préoccupante, l'Empire du Milieu est la contrée qui investit le plus dans les énergies renouvelables.

En septembre dernier, le président chinois Xi Jinping s'est engagé à ce que le géant asiatique atteigne la neutralité carbone d'ici 2060.

Notre avis, par leblogauto.com

Il est toujours important de comparer les annonces gouvernementales d'une année sur l'autre, encore plus quand il s'agit de la Chine.

Une comparaison qui nous indique que le développement des véhicules électriques ne s'avère pas aussi simple que cela, même sur le territoire chinois. Le gouvernement semble en effet vouloir se donner dix années supplémentaires pour l'émergence d'une domination de l'électrique.

Diminuant en parallèle ces objectifs moyens termes. Voire ces subventions à l'achat ? 

Sources : AFP

Pour résumer

La Chine a indiqué en début de semaine qu'elle tablait désormais sur une part de marché des ventes d'automobiles neuves, fonctionnant aux "énergies nouvelles" (électrique, hybride, pile à combustible) (NEV pour New Energy Vehicules) de 20 % dans l'Empire du Milieu d'ici 2025, avant que de tels types de véhicules ne deviennent "le courant dominant" en 2035.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.