par Elisabeth Studer

Allemagne : 28 % d'énergies renouvelables en 2030

L'Allemagne augmentera la part des énergies renouvelables dans son secteur des transports à 28% d'ici 2030, selon une décision prise cette semaine par le cabinet du gouvernement allemand, en approuvant un projet de loi proposé par le ministère de l'Environnement.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Le quota de réduction des gaz à effet de serre vise à accroître l'utilisation des biocarburants dans les carburants routiers liquides et à promouvoir la mise en place d'infrastructures de recharge pour véhicules électriques.

L'objectif de l'Allemagne deux fois plus élevé que celui de l'UE

En visant une part de 28% d'énergies renouvelables dans le secteur d'ici 2030, l'objectif allemand est deux fois plus élevé que la cible fixée par l'UE à un taux de 14%. Ce qui a conduit la ministre de l'Environnement Svenja Schulze à déclarer que l'Allemagne optait pour un plan «très, très ambitieux".

Selon la ministre, une telle politique a été rendu nécessaire en raison de l'incapacité de l'Allemagne à réduire les émissions du secteur des transports depuis 1990.

Part accrue des biocarburants, hydrogène vert et électricité

Selon le nouveau quota de réduction des gaz à effet de serre, les sociétés pétrolières seront contraintes de réduire les émissions polluantes de leurs carburants en utilisant des produits énergétiques respectueux du climat tels que les biocarburants avancés, l'hydrogène vert ou l'électricité, leur quota devant passer de 6% actuellement à 22% en 2030.

Des quotas distincts selon les types de carburants renouvelables

La nouvelle législation précise quels types de carburants renouvelables pourront être utilisés pour atteindre ce quota et dans quelle mesure.

Alors que la part des biocarburants avancés (carburants issus de résidus tels que la paille et le fumier) doit passer de 0 à au moins 1,75 % d'ici 2030, la part des biocarburants issus de cultures vivrières et fourragères demeurera inchangée au taux de 4,4 %.

L'utilisation de l'huile de palme supprimée d'ici 2026

L'utilisation d'huile de palme en tant que carburant routier (qui représente actuellement 20% des biocarburants utilisé pour atteindre le quota) seront supprimés d'ici 2026. «Nous ne voulons pas mettre aveuglément davantage de carburants alternatifs dans nos réservoirs . Je veux promouvoir des carburants efficaces et abordables et qui protègent le climat sans détruire la nature », a déclaré Svenja Schulze.

Utilisation d'électricité renouvelable dans les voitures électriques

Une autre nouveauté est l'utilisation d'électricité renouvelable dans les voitures électriques afin de respecter le quota de réduction des gaz à effet de serre.

Les fournisseurs pourront acheter des certificats pour l'électricité renouvelable auprès des opérateurs de points de recharge; ceux-ci seront comptés trois fois pour atteindre le quota. "Cela vise à impliquer indirectement l'industrie des huiles minérales dans l'exploitation de l'infrastructure de recharge à l'échelle nationale", a déclaré le ministère dans un communiqué de presse .

L'industrie des biocarburants estime que sa contribution devrait être la plus significative

De telles mesures ont été critiquées par l' industrie allemande des biocarburants. "Cela donne l'impression que l'action climatique se déroule là où elle n'est pas», a déclaré Elmar Baumann, directeur général de l'Association de l'industrie allemande des biocarburants (VDB) dans un communiqué de presse.

Selon lui, étant donné que les biocarburants représentent actuellement jusqu'à 98% des énergies renouvelables dans le transport routier et que des millions de voitures à moteur à combustion resteront en service pendant les 10 prochaines années, les biocarburants devraient être considérés comme la «contribution la plus significative» à la réduction des gaz à effet de serre .

Georg Nüßlein, chef adjoint du groupe parlementaire CDU / CSU au Bundestag, a déclaré pour sa part que le quota de réduction des gaz à effet de serre devrait se concentrer sur les émissions de carburant, car la mobilité électrique est encouragée de bien d'autres manières.

Les crédits multiples dilueraient les économies réelles de gaz à effet de serre

L'Agence allemande de l'énergie (Dena ) a également critiqué le fait que «les crédits multiples diluent les économies réelles de gaz à effet de serre ». La loi du gouvernement inclut les «étapes nécessaires» pour augmenter la part des énergies renouvelables dans le système de transport d'ici 2030, cependant, la question de savoir si la directive sera suffisante pour apporter la contribution nécessaire aux objectifs actuels de réduction des gaz à effet de serre de moins 40 à 42% dans le secteur des transports allemand reste "discutable" selon elle.

Notre avis, par leblogauto.com

La législation allemande sur les quotas de gaz à effet de serre est basée sur la directive européenne sur les énergies renouvelables (RED II). Le projet doit encore être adopté par le parlement fédéral, qui devrait introduire des changements avant qu'une majorité de coalition n'approuve la loi avant les vacances d'été.

Sources : presse allemande

Pour résumer

L'Allemagne augmentera la part des énergies renouvelables dans son secteur des transports à 28% d'ici 2030, selon une décision prise cette semaine par le cabinet du gouvernement allemand, en approuvant un projet de loi proposé par le ministère de l'Environnement.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.