par Elisabeth Studer

Allemagne / transport à 9 € : impact sur la mobilité aussi fort que le Covid

Le ticket de transport public national à 9 euros en Allemagne, qui prendra fin la semaine prochaine, a autant affecté les comportements de mobilité que le début de la pandémie de coronavirus, selon une enquête du Centre aérospatial allemand DLR, qui mène également des recherches sur les transports.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

L’important déclin des transports publics stoppé net

Selon les résultats de l’enquête du DLR, les transports publics ont reçu une « forte impulsion », tandis que « le déclin spectaculaire des transports publics a été stoppé, au moins pendant les mois d'été ».

Le comportement de mobilité peut être modifié

"Le billet à 9 euros montre que le comportement de mobilité peut être modifié par une offre simple et clairement compréhensible, des prix bas et une validité étendue dans les transports régionaux à l'échelle nationale", a par ailleurs déclaré Meike Jipp, directrice de la branche du DLR traitant de la recherche sur les transports.

Selon elle, le facteur lié à la pandémie, allant vers une utilisation accrue de la voiture, pourrait voir son influence nettement régresser au cours de l'été. « Pour que ces évolutions s'inscrivent dans la durée et englobent de plus en plus d'autres déplacements quotidiens en plus du secteur des loisirs, il faudra à l'avenir de bonnes offres de transport public tout aussi simples » a-t-elle ajouté.

Le nombre d'abonnements aux transports en commun a doublé en un mois

Près de la moitié des personnes interrogées ont utilisé les transports en commun lorsque le ticket à 9 €  a été disponible. Parmi ceux-ci, 28 % utilisaient déjà le nouveau forfait, et 4 % supplémentaires prévoyaient de le faire. 20 % ont utilisé leurs abonnements existants. "Par conséquent, la possession d'abonnements a doublé environ un mois après l'introduction du billet à 9 euros" note le DLR . En conclusion, résume-t-il : « le billet à 9 euros a eu un effet aussi fort sur le comportement de mobilité que le déclenchement de la pandémie du Covid, mais dans la direction opposée."

Vers la prolongation de ce type de mesures ?

En juillet dernier, le ministre allemand des Transports Volker Wissing a déclaré qu'il était prêt à envisager une alternative pour prolonger l’opération du billet à 9 euros . Ajoutant toutefois, que cela ne verrait pas le jour avant la fin de l'année, lorsque davantage de données seront disponibles sur le succès du programme.

Priorité aux livraisons de gaz ….

Reste que l'utilisation accrue du rail pour le transport de combustibles fossiles, alors que l'Allemagne se prépare à des pénuries de gaz au cours des prochains mois, signifie que les navetteurs seront également probablement confrontés à de plus grandes perturbations et embouteillages ferroviaires, la priorité devant être donnée aux livraisons de carburant .

Sources : DLR

 

Pour résumer

Le ticket de transport public national à 9 euros en Allemagne, qui prendra fin la semaine prochaine, a autant affecté les comportements de mobilité que le début de la pandémie de coronavirus, selon une enquête du Centre aérospatial allemand DLR, qui mène également des recherches sur les transports.
"Le billet à 9 euros montre que le comportement de mobilité peut être modifié par une offre simple et clairement compréhensible, des prix bas et une validité étendue dans les transports régionaux à l'échelle nationale", a par ailleurs déclaré Meike Jipp, directrice de la branche du DLR traitant de la recherche sur les transports.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.