par Joest Jonathan Ouaknine

Le film du samedi : Getaway

Vous aimez les courses-poursuites ? Vous aimez les Mustang Shelby Super Snake ? Vous aimez Selena Gomez ? Alors Getaway est pour vous ! Et il vous en offrira en grande quantité ! Par contre, si vous aimez des choses comme un scénario, de vrais acteurs ou de la cohérence, passez votre chemin...

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Besson dry

Le plus curieux avec Getaway, c'est qu'il reprend toutes les recettes des production Europa Corp : un titre en un mot (cf. Taken, Taxi, Transporteur...), une star hollywoodienne vieillissante (Ethan Hawke), un personnage de femme-enfant (Selena Gomez), un plan par seconde, un scénario assez mince, un côté "comme Hollywood, mais avec moins de budget"... Pourtant, Luc Besson n'a rien à voir dedans.

Le film est produit par Warner Bros. Joel Silver (à qui l'on doit toute la série des Arme Fatale) en est coproducteur. Le réalisateur est un certain Courtney Solomon, déjà à la caméra dans Donjons & Dragons. Si Hollywood commence à copier Besson...

Notez qu'il a eu plusieurs films et jeux vidéo du nom de Getaway. Mais ce n'est ni un remake, ni un adaptation (un fait rarissime aujourd'hui.)

Les acteurs

Ethan Hawke est Brent Magna, un ex-pilote de Nascar, un peu détraqué. Sa femme est kidnappé par quelqu'un (Jon Voight), qui le force à conduire comme un dingue à bord d'une Mustang. Sur son chemin, il croise une ado fugueuse (Selena Gomez.) Elle l'aide à en savoir un peu plus sur le ravisseur de sa femme et ses motivations.

Le film est important pour les deux acteurs principaux. Hawke, beau gosse des années 90 (Génération 90, Before Sunrise, Bienvenue à Gattaca) cherche un second souffle. Quant à Gomez, ex-égérie de Disney, elle tente de percer dans un registre plus "mature".

Le 4ème personnage, c'est la Mustang Shelby Super Snake. Elle apparait dans tous les plans ou presque.

Vous voulez de l'action ?

C'est de l'action à l'ancienne, sans images de synthèses. La production se vante d'avoir envoyé 130 voitures à la casse (dont 7 Mustang.) Tout au long du film, ça ferraille gaiement. Hawke/Magna envoie valser de l'Astra G et de la BMW série 3 E36 de police. En prime, Hawke a effectué un certain nombre de cascades tout seul... Et parfois, avec Gomez à ses côtés !

"La voix" (il n'a pas de nom, tout comme le personnage de Gomez) oblige Magna à rouler à tombeau ouvert dans divers lieux. L'idée, c'est de transformer Magna en ennemi N°1 de la police bulgare. Comme ça, une fois qu'ils sont tous focalisés sur lui, le méchant peut commettre tranquillement un "vrai" délit.

En tout cas, le spectateur en prend plein les yeux et les oreilles ! Donc, pour un film à regarder entre potes, un samedi soir, c'est l'idéal. Pour les autres cas, il faut lire la suite avant de se décider...

Cérémonie des Gérard

Avant de voir Getaway, on peut se demander pourquoi Ethan Hawke ne joue plus beaucoup depuis les années 90 et pourquoi on n'offre pas des rôles plus profonds à Selena Gomez. 90 minutes plus tard, on a la réponse : parce que ce sont de très mauvais acteurs.

Hawke réinvente le terme "surjouer". Pendant le film, il nous offre ses plus belles imitations de Macaulay Culkin sur l'affiche de Maman j'ai raté l'avion. Et Gomez ? Elle est censée être une marginale. En pratique, elle minaude et prend des poses de starlettes.

A la décharge de Gomez, elle est mal servie par le maquilleur et l'habilleur. Visiblement, la consigne est qu'elle n'a pas droit d'être moche ! Même après des nuits sans sommeil, son maquillage et son brushing restent impeccables. Sa "tenue de fugueuse" se limite à un sweat à capuche. Et lorsqu'elle saute d'une voiture en mouvement et se ramasse sur l'asphalte, voilà à quoi elle ressemble :

Apparemment, le budget a été revu à la baisse. Du coup, pour les images où Magna était pilote de Nascar, ils ont (mal) mixé des images de course et des prises de vue dans une école de pilotage. Surtout, ils ont du délocaliser le tournage à Sofia, en Bulgarie. D'où un premier trou dans l'intrigue : que fichent tout ces Américains à Sofia ? Pourquoi est-ce que Magna ne s'étonne pas de tomber sur un vagabond américain ?

Et le reste du scénario est comme cela. C'est un vrai gruyère ! Par exemple, Magna a du envoyer la moitié des policiers de Sofia à l'hôpital. Lorsqu'ils le coincent, le héros explique que c'était pour un kidnapping et ils le laissent repartir !

Côté cascades, chaque Mustang a été reconstruite au moins une fois. Le petit jeu, c'est de noter les bosses, éraflures et autres impacts de balles qui apparaissent et disparaissent d'un plan à un autre...

Plus généralement, les scénaristes ont laissé un certain nombre de mystères et de pistes volontairement ouvertes. Mais au final, on ne comprend pas qui sont "la voix" et "l'enfant" et ce qu'ils veulent vraiment. De quoi empêcher le spectateur d'entrer dans l'action.

Au final, ça a été un bide effroyable : 18 millions de dollars de budget et 10 millions de dollars de recette. Il n'a même pas été exporté. Gomez rêvait d'acquérir des galons d'actrice "sérieuse" et elle repart avec une nomination aux Golden Raspberry Awards (parodie des oscars) comme pire actrice de l'année 2013 !

Pour résumer

Vous aimez les courses-poursuites ? Vous aimez les Mustang Shelby Super Snake ? Vous aimez Selena Gomez ? Alors Getaway est pour vous ! Et il vous en offrira en grande quantité ! Par contre, si vous aimez des choses comme un scénario, de vrais acteurs ou de la cohérence, passez votre chemin...

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.