par Thibaut Emme

F1 Canada 2014 : Présentation et pronostics

Septième rendez-vous de la saison 2014, le circuit Gilles Villeneuve accueille ce weekend le grand barnum de la Formule 1. Si les Mercedes sont impériales depuis le début de l'année, la concurrence semble se rapprocher. Qu'en sera-t-il sur un circuit aux longues lignes droites ?

Zapping Le Blogauto Essai Suzuki Vitara

Mercedes sur sa lancée à Monaco

Monaco c'est toujours un peu spécial. Chaque année ou presque il y a une surprise, cette année, non. Les Mercedes ont été princières en terre monégasque et si le grand prix fut intéressant pour les places d'honneur, à l'avant Nico Rosberg a fait un cavalier seul, sans faute. Mais Monaco a surtout vu la "belle harmonie de façade" voler en éclat chez les gris. On le sait, les deux pilotes sont des compétiteurs et un titre mondial est au bout pour l'un des deux. Même si on n'est pas au niveau d'un duel Prost-Senna, il faut s'attendre à voir les tensions grandir au fur et à mesure de la saison.

Des tensions, il y en a aussi chez RedBull. Ricciardo confirme son excellent début de saison (il serait 3ème du championnat sans l'histoire du débitmètre en Australie) tandis que Vettel accumule les contre-performances sans trouver la raison de son manque de vélocité. Chez Ferrari aussi l'ambiance n'est pas au beau fixe et si Alonso continue de grommeler, Räikkönen est un peu plus cash sur sa monoplace.

Parmi les poursuivants, Hulkenberg comme Bottas continuent d'étonner. Ils dominent largement leur coéquipier respectif et si Monaco s'est mal terminé pour le Finlandais, il compte bien prendre sa revanche au Canada. Williams est attendu très forte et Bottas se rappelle sans doute avoir signé sa meilleure qualification en carrière (3ème sous la pluie). Du coté des autres écuries, Toro Rosso amène plusieurs modifications qui doivent permettre à Vergne de s'approcher (enfin) du poids minimum imposé, quelques précieux centièmes de gagnés. Sauber amène un package spécifique au Canada et espère mettre fin à la Bérézina (0 point en 2014 !), Marussia prie pour continuer sur sa lancée et ses premiers points.

Circuit Gilles Villeneuve : un difficile compromis

Le circuit de l'île de Notre Dame est très spécifique. Il alterne de longues lignes droites (ou presque droites) avec des virages lents. Il faut donc trouver le bon compromis entre une vitesse de pointe élevée et des passages en courbes avec de l'appui. Autre spécificité, le circuit a des murs très près de la piste et toute erreur de trajectoires peut, comme à Monaco, se finir rapidement par un abandon et du carbone sur la piste. Le circuit comporte 2 portions de DRS encore cette année (la ligne droite du retour et la ligne d'arrivée) mais un seul point de détection.

Enfin, et c'est sans doute là que réside le noeud gordien de ce weekend, la gestion des pneus est primordiale. On se souviendra par exemple de la course de 2012 qui avait vu Romain Grosjean remonter en quelques tours à la 2ème position à la faveur de gommes plus fraîches. Avec une possibilité de pluie (la présence d'eau tout autour favorise les averses) pour dimanche, le GP du Canada pourrait être plein de rebondissements.

Mercedes continuera-t-elle son 100% de victoire ? Ou va-t-on voir (enfin) une surprise annonçant un possible basculement dans la saison ? Qui tirera le meilleur parti de ce circuit si atypique ? Réponse dimanche à partir de 20h (heure française).

A noter que cette année, un hommage particulier sera rendu au commissaire de piste décédé accidentellement après la course l'an passé.

[poll id="42"]

Illustration : F1 (Maldonado dans ses oeuvres en 2013)

Pour résumer

Septième rendez-vous de la saison 2014, le circuit Gilles Villeneuve accueille ce weekend le grand barnum de la Formule 1. Si les Mercedes sont impériales depuis le début de l'année, la concurrence semble se rapprocher. Qu'en sera-t-il sur un circuit aux longues lignes droites ?

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.