par La rédaction

Continental veut s'offrir VDO

Continental, L'quipementier automobile allemand, connu pour ses pneus par exemple, offrirait 11 milliards d'euros pour reprendre VDO, la filiale quipement automobile du compatriote Siemens.Cette offre est en concurrence avec celles du groupe amricain TRW Automotive Holdings et des fonds d'investissement KKR et Permira.

Zapping Le Blogauto Essai Volkswagen Taigo

Continental, L'quipementier automobile allemand, connu pour ses pneus par exemple, offrirait 11 milliards d'euros pour reprendre VDO, la filiale quipement automobile du compatriote Siemens.Cette offre est en concurrence avec celles du groupe amricain TRW Automotive Holdings et des fonds d'investissement KKR et Permira.

Ce n'est pas la seule solution: Siemens rflchit aussi srieusement une introduction en bourse de sa filiale, synonyme d'argent frais bienvenu dans un contexte de comptition mondiale acharne.

VDO a ralis l'anne dernire un chiffre d'affaire de 10 milliards d'euros et emploie prs de 50000 personnes dans le monde.

L'action Siemens grimpe de plus de 3% depuis l'annonce de l'information paratre dans Manager Magazin.

Pour résumer

Continental, L'quipementier automobile allemand, connu pour ses pneus par exemple, offrirait 11 milliards d'euros pour reprendre VDO, la filiale quipement automobile du compatriote Siemens.Cette offre est en concurrence avec celles du groupe amricain TRW Automotive Holdings et des fonds d'investissement KKR et Permira.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.