par Joest Jonathan Ouaknine

Shanghai-Abingdon en MG

Au MG90 de Silverstone, il y avait pas mal de voitures exceptionnelles. Les visiteurs ont donc du faire à peine attention à un petit groupe de Chinois. A peine ont-ils du remarquer qu'ils avaient une MG6 à conduite à gauche, une MG3 première version, une MG5 et une MG3 SW (ex-Rover Streetwise), toutes en plaques chinoises. Mais le plus étonnant, c'est que ces passionnés sont venus par la route !

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Au MG90 de Silverstone, il y avait pas mal de voitures exceptionnelles. Les visiteurs ont donc du faire à peine attention à un petit groupe de Chinois. A peine ont-ils du remarquer qu'ils avaient une MG6 à conduite à gauche, une MG3 première version, une MG5 et une MG3 SW (ex-Rover Streetwise), toutes en plaques chinoises. Mais le plus étonnant, c'est que ces passionnés sont venus par la route !

En Chine, la plupart des constructeurs ont leurs clubs. Ils sont souvent groupusculaires et ils sont traités avec mépris. MG, lui, a bien compris l'intérêt d'avoir des fans. Il cherche à les organiser et à les rapprocher du MGCC (qui centralise les fans depuis la Grande-Bretagne. ) La branche chinoise organise son propre MG Live! (beaucoup plus confidentiel que l'original.) C'est dans ce contexte que des fans ont voulu rallier Shanghai (fief de SAIC, l'actuel propriétaire de MG) à Abingdon (site historique de la marque, fermé en 1980.)

En Chine, il y a fréquemment de grandes virées, qu'elles soient organisés par les constructeurs ou par les clubs, avec des professionnels ou non. La nouveauté, c'est qu'un club organise un voyage international. Les 4 équipages ont un soutien lointain de MG. Ils sont par contre aidés par le MGCC.

En tout cas, le 20 avril, pour le départ, point de foule en liesse...

D'ordinaire, pour aller en Europe, mieux vaut filer plein nord, vers la Sibérie, puis suivre les routes vers l'ouest. A priori, c'est plus sûre et les routes sont meilleures. Le convoi de MG préfèrent traverser le pays, puis parcourir les républiques d'Asie centrale. La première difficulté, c'est le désert de Gobi. Il est complètement inhabité.

Le Great Wall noire de la photo du départ est un véhicule d'assistance, fourni par MG. Il les suit jusqu'à la frontière.

Aucun mot sur la suite du voyage. MG voulait des points réguliers, mais les quatre équipages sont muets pendant des semaines.

Après 54 jours et 18 000km, ils arrivent à Abingdon, près d'Oxford. Il n'y a pas grand chose à y voir : quelques plaques commémoratives, le siège du MGCC et d'anciens bâtiments de fabrication (convertis en entrepôts.)

Et donc, la troupe s'offre ensuite un détour par le MG90, à Silverstone. L'arrivée est aussi discrète que l'a été le départ de Shanghai. Au moins, ils ont montré que la Chine possède aussi des passionnés, prêts à tous les défis. Et c'est aussi ça, l'esprit de la marque à l'octogone...

Source :

MG

Pour résumer

Au MG90 de Silverstone, il y avait pas mal de voitures exceptionnelles. Les visiteurs ont donc du faire à peine attention à un petit groupe de Chinois. A peine ont-ils du remarquer qu'ils avaient une MG6 à conduite à gauche, une MG3 première version, une MG5 et une MG3 SW (ex-Rover Streetwise), toutes en plaques chinoises. Mais le plus étonnant, c'est que ces passionnés sont venus par la route !

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.