par Frederic Papkoff

Saab, vers la fin de la protection

Alors que nous évoquions ce matin même la position intransigeante de GM vis à vis de la vente de Saab à Youngman, la situation a encore évolué. L’administrateur Guy Lofalk a en effet déposé une demande d’interruption du processus de restructuration.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

Alors que nous évoquions ce matin même la position intransigeante de GM vis à vis de la vente de Saab à Youngman, la situation a encore évolué. L’administrateur Guy Lofalk a en effet déposé une demande d’interruption du processus de restructuration.

Face au manque d’argent et au manque d’évolution de la solution chinoise, Guy Lofalk a en effet déposé auprès de la cour de Vanersborg une demande officielle pour mettre fin à la restructuration, et à la protection judiciaire de l’entreprise. Selon ses propres termes,

Nous sommes à la fin de la route. Nous serions heureux d’avoir une autre solution, mais c’est purement mathématique. Il n’y a plus d’argent.

Vraisemblablement non informé d’un plan B, ou n’y croyant pas, il remet donc l’avenir de Saab entre les mains de la justice. La cour dispose à présent d’une semaine pour prendre sa décision, en consultant à la fois les dirigeants de l’entreprise, mais surtout les créanciers. La cour peut très bien ne pas choisir de procéder à cet arrêt, mais il est fort vraisemblable que cela sera le cas. Verdict attendu le 16 décembre.

Après, la balle sera dans le camp des syndicats des salariés, qui n’ont pas été payés en novembre, et des créanciers, qui peuvent demander la mise en faillite de Saab. La plupart sont largement favorable à une mise en faillite. Un processus qui ne permettra pas à tous de recouvrir ses fonds, les actifs de l’entreprise étant insuffisants pour cela.

Afin d'éviter une telle décision, Victor Muller négocie activement avec Youngman pour obtenir un déblocage de fonds d'urgence.

Source : Dagens Industri / SWAN

Pour résumer

Alors que nous évoquions ce matin même la position intransigeante de GM vis à vis de la vente de Saab à Youngman, la situation a encore évolué. L’administrateur Guy Lofalk a en effet déposé une demande d’interruption du processus de restructuration.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.