par Thibaut Emme

Proterra : 1772 km avec un bus électrique

Proterra annonce avoir battu le record de distance parcouru avec un véhicule électrique sur une seule charge.

Zapping Le Blogauto Essai de la Megane e tech

660 kWh de capacité

Si le record mérite d'être souligné, il convient de voir ce qu'il apporte réellement. En l'occurrence, rien de bien concret ni d'utile, en tout cas chez nous. En effet, c'est le Proterra Catalyst E2 Max qui a parcouru 1 101,2 miles (soit 1 772 km). Pour cela, il a puisé son énergie dans une batterie de 660 kWh de capacité. Le tout a été fait sur une piste privée.

Ce record intervient après une première tentative à 415 km avec une batterie de 257 kWh, puis une deuxième de 970 km avec une batterie de 440 kWh. 1 772 km avec 660 kWh de capacité, c'est donc 37 kWh aux 100 km. Une consommation relativement basse pour un engin de ce gabarit et surtout de ce poids.

Les conditions du record floues

Sauf que, Proterra n'indique jamais à quelle moyenne s'est effectué son record, ou le temps pour parcourir les 1 772 km. Cela joue pourtant sur l'évaluation de la consommation.

D'ailleurs, sur la fiche du Proterra Catalyst E2 Max, l'autonomie est donnée (en projection) pour 350 miles, soit 563 km. Une autonomie bien plus en corrélation avec les 660 kWh de capacité.

Il faut dire que le Proterra Catalyst E2 Max est un gros bébé. 13 m de long, 15 tonnes à vide, il est capable de faire le 0 à 32 km/h en 6,8 secondes et de dépasser les 100 km/h en pointe.

Pour quelle utilisation ?

Maintenant, à quoi sert un tel bus ? Proterra propose déjà des versions avec 79 kWh de capacité. Ce dernier est capable de couvrir environ 80 km. Enorme avantage, il se recharge très vite. Les batteries Proterra sont en effet capables de supporter 60 kW de puissance de charge, ou 350 kW (!). Il y a aussi des versions à 105 kWh là aussi qui supporte 350 kW et couvrent 100 km en une charge. Suffisant pour assurer un service de bus urbain. Quitte à passer par la case charge à la pause méridienne.

Mais, avec un bus de 660 kWh, ce sont 350 km de couverts certes, mais, près de 5h de charge sous 120 kW (il n'est pas disponible en 350 kW). De quoi demander de gros travaux d'adaptation pour des distances rarement couvertes, en tout cas en zone urbaine européenne.

Made in USA gavé aux subventions

Il reste donc des lignes de bus inter-urbains, mais, limitées à 563 km (maximum). Sur ces trajets jusqu'à 500 km, cela pourrait avoir du sens, mais plus qu'un bus hybride ou diesel ? A voir.

Le premier marché visé par Proterra est son marché local, les USA. Pays qui a des lignes de bus qui traversent d'un océan à l'autre. Une trentaine de villes américaines ont déjà quelques bus électriques Proterra en circulation.

Evidemment côté coût d'achat, ce nouveau bus dépasse de loin un modèle thermique. Toutefois, Proterra met en avant des coûts de fonctionnement moindre et de sacrées économies par rapport à un bus thermique diesel, au gaz, ou même, hybride. On tiquera peut-être sur la faible différence d'achat dans le comparatif Proterra (voir ici).

Proterra met également sa fabrication sur le sol américain. En tout cas, le constructeur semble enfin lancé avec une gamme très complète. Plus que son concurrent BYD qui propose un bus avec 324 kWh de batterie, mais qui "plafonne" à 70 km/h.

Source et illustration : Proterra

Pour résumer

Proterra annonce avoir battu le record de distance parcouru avec un véhicule électrique sur une seule charge.

Thibaut Emme
Rédacteur
Thibaut Emme

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.