par Joest Jonathan Ouaknine

Pit-stop Lamborghini

Cette année, porte de Versailles, la plupart des constructeurs de voitures de luxe brillent par leur absence. Ils préfèrent les évènements plus intimes. Lamborghini, par exemple, organise des "Driving Experience", à travers le monde, en collaboration avec les hôtels Waldorf Astoria. Et au niveau Parisien, un représentant s'offre un "Pit-stop" avec Matching Numbers.

Zapping Le Blogauto Essai de la Cupra Born en Laponie

Cette année, porte de Versailles, la plupart des constructeurs de voitures de luxe brillent par leur absence. Ils préfèrent les évènements plus intimes. Lamborghini, par exemple, organise des "Driving Experience", à travers le monde, en collaboration avec les hôtels Waldorf Astoria. Et au niveau Parisien, un représentant s'offre un "Pit-stop" avec Matching Numbers.

Pour rappel, Matching Numbers se définie comme une communauté de passionnés d'automobiles. Il organise et participe à de nombreux évènements. Dans son jargon, les "Pit-stop" sont des soirées présentées par un sponsor, ici donc Lamborghini.

L'évènement se déroule au restaurant "les pieds dans l'eau", à Neuilly sur Seine. Ironie de l'histoire, Neuilly évoque davantage le fief de Charles Pozzi, concessionnaire historique de Ferrari. On est également à un jet de pierre de Levallois-Perret, siège de Porsche. Lamborghini évoque davantage le 16e arrondissement de Paris, avec l'ancien show-room de la Franco-Britannic (avenue Kleber), le plus récent show-room (avenue de la Grande Armée) et l'actuel siège de Lamborghini Paris-ouest (avenue Gouvion Saint-Cyr.)

L'avantage d'une communauté comme Matching Numbers, c'est qu'elle peut offrir à un sponsor un public trié sur le volet. Sur le parking, des Diablo, Gallardo et Huracan. Il y a également les voitures des clients potentiels : McLaren 12C, Audi R8 et Ferrari 512 TR. Le clou du spectacle, c'est cette Diablo SE30. Quel bruit... Les fans se souviennent que Jamiroquai en possédait une identique, qu'elle est apparue dans le clip Cosmic Girl, avant d'être détruite par un ami du chanteur...

L'ambiance est décontractée. La cohue de la Porte de Versailles est loin. Entre deux tranches de jambon de pays, on évoque le centenaire du fondateur ou le lancement de la Miura. Pour le représentant de la marque, l'intérêt de ce genre de soirée est évident : c'est idéal pour animer un réseau et présenter un "univers".

Mais en refusant de participer au Mondial, Lamborghini ne se prive-t-il pas de clients sur le long terme ? En effet, pour nombre de propriétaires actuels, l'aventure a commencé par le "choc" d'une voiture aperçue entre deux barrières, alors qu'ils étaient enfants...

Crédit photos : Joest Jonathan Ouaknine/Le Blog Auto

Pour résumer

Cette année, porte de Versailles, la plupart des constructeurs de voitures de luxe brillent par leur absence. Ils préfèrent les évènements plus intimes. Lamborghini, par exemple, organise des "Driving Experience", à travers le monde, en collaboration avec les hôtels Waldorf Astoria. Et au niveau Parisien, un représentant s'offre un "Pit-stop" avec Matching Numbers.

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.