par La rédaction

Monochrome : Le drift ça peut être beau aussi ! (vidéo)

Amateurs d'Initial D, de fumée, de pneus brûlés, de moteurs en stage 3, de voitures japonaises énervées, de Keiichi Tsuchiya, de touge, de contre-braquages en butée et de dump-valves qui font "Pschiiiit", ne partez pas, vous avez frappé à la bonne porte.

Zapping Le Blogauto Essai Dacia Jogger

Il est vrai que généralement, le niveau des vidéos de drift est dramatiquement bas. Déjà les musiques, les derniers tubes de Dubstep sur-boostés. Puis le montage, essayant désespérément d'imiter celui des reportages de Top Gear, finalement très loin du but. Mis à part les super-productions hollywoodiennes de "l'over sponsorisé" Ken Block, ou les présentations officielles des teams japonais et américains en D1 GP ou en Formula D, on trouve rarement de quoi se faire des fractures oculaires !

C'était sans compter sur le talent de Landin Williams, photographe et réalisateur vidéo amateur à ses heures perdues, mais surtout, directeur des cinématiques pour le studio Turn 10, créateur de la série Forza. Ca aide un petit peu quand même. Mis à part que là, le Monsieur n'est plus devant son puissant ordinateur, jouant de l'image de synthèse, mais au bord d'une piste, avec pour seuls outils son regard, son appareil photo et sa caméra. Lors d'un meeting local sans aucune prétention, le "Bash To The Future", se déroulant  sur le petit circuit de Pat's Acres à Medford, Oregon.

Bien sûr nous avons les moteurs gavés de testostérone. Les voitures, les références du drift, 240 SX, de la S13 à la S15, une Soarer, une RX7 FC, une Impreza STI (ayant troqué ses 4 roues motrices contre une simple propulsion), voire une plus locale Cadillac CTS et Pontiac GTO ... entre autre. Mais rien d'exceptionnel esthétiquement, au contraire, elles portent les stigmates des entrainements, une aile cabossée par ci, un pare-choc manquant par là ! Ici pas de stickers des dernières marques de boissons énergétiques à la mode. Orchestré sur une musique de Craig Armstrong, sans basses surabondantes, les voitures se livrent en slow motion intelligemment utilisée, dans un ballet en noir et blanc. Le reste, on le doit à l'imagination de Mr Williams, et au parfait mélange des genres qu'il réalise de main de maitre.

Chapeau bas, car c'est un plaisir à regarder.

http://www.youtube.com/watch?v=wS5t-056eEw

A lire aussi :

Premier trailer pour Forza Motorsport 5 (vidéo)

Ford s'impliquera d'avantage en Formula Drift

Source : Landin Williams

Crédit photos et vidéos : Landin Williams

Pour résumer

Amateurs d'Initial D, de fumée, de pneus brûlés, de moteurs en stage 3, de voitures japonaises énervées, de Keiichi Tsuchiya, de touge, de contre-braquages en butée et de dump-valves qui font "Pschiiiit", ne partez pas, vous avez frappé à la bonne porte.

La rédaction
Rédacteur
La rédaction

La quotidienne

Retrouvez tous les soirs une sélection d'articles dans votre boite mail.